Logo Journal L'Essor
2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2016
Juger – L’Etat pénal face à la sociologie
Lu par : Bernard Walter
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2016 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Geoffroy de Lagasnerie
Éditions Fayard
2016

Dans son ouvrage, l'auteur met en question nos manières de rendre la Justice. Pour préparer son livre, il a suivi nombre de procès en Assises. Et il a dépouillé articles de presse, ainsi que films et romans sur la question de l'Etat pénal, comme il le nomme. Son observation première, c'est que le système judiciaire est admis comme une valeur immuable, son fonctionnement fait de rites répétés à l'infini est considéré comme d'origine quasi divine.

Le bilan que pour sa part Lagasnerie tire de ses investigations va dans un autre sens. Le tribunal est selon lui le lieu d'une grande violence, créée par l'institution de l'Etat. Loin de l'image d'impartialité que l'idéologie officielle nous représente, le tribunal est selon lui un lieu où l'individu pris dans son étau est dépossédé de lui-même et le jouet d'une puissance qui ne peut être mise en question.

Les exécuteurs de la Justice s'en prennent à l'individu en considérant les actes commis comme purement individuels, s'inscrivant certes dans un contexte, mais finalement jugés hors de tout contexte.

Le livre est d'une lecture parfois difficile. L'auteur manie des concepts qui ne sont pas familiers au non spécialiste. J'aurais aimé avoir un dernier chapitre où il passe en revue les idées présentées pour en faire une synthèse, laquelle pour le lecteur rendrait le propos et ses conclusions plus clairs.

Il reste que ce livre porte un regard neuf et déconstructeur sur le domaine de la Justice. Ce qui est excellent dans sa démarche, c'est que constamment l'auteur pose des questions, et laisse le lecteur face aux points d'interrogation semés en route.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?