Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2008 
Les arguments d’un refus discriminatoire
Auteur : Mousse Boulanger

Madame X, nous avons étudié votre dossier, vous avez toutes les qualités requises, mais nous sommes au regret de ne pouvoir vous engager. Vos capacités ne sont pas en jeu, mais voyez-vous nous souhaitons quelqu'un de plus jeune. Vous venez d'avoir cinquante ans, vous feriez tache dans notre personnel. La plupart de nos employées ont à peine la trentaine. Et un autre argument avec lequel vous serez, je n'en doute pas, parfaitement d'accord, c'est que nous ne pourrions pas honorer convenablement vos qualifications. Vous n'avez pas mentionné de prétentions de salaire dans vos offres, mais nous les avons évaluées à leur juste valeur et sommes arrivés à la conclusion que nous ne pourrions vous rétribuer équitablement, étant donné votre âge. Vous êtes dans une période délicate, à la veille de la ménopause, vous présentez des risques d'absentéisme que nous ne pouvons pas encourir.

Dieu a fait les hommes tous d’un même sang.
Actes des Apôtres, XVII, 26

Monsieur le directeur Z est éminemment de mauvaise foi. La demanderesse d'emploi qui se trouve en face de lui n'est pas dupe. Elle a déjà essuyé un nombre incalculable de réponses du même type. Elle sait que son âge est un des handicaps majeurs à sa recherche d'emploi. Toutefois, elle sait aussi que son aspect physique n'est pas étranger à tous les refus qu'elle a essuyés depuis plus de deux ans qu'elle est victime du chômage. Elle n'hésite pas à proposer à Monsieur Z de travailler pour un moindre salaire, car pour elle, l'essentiel est d'obtenir un engagement. Elle arrive bientôt au bout de ses indemnités de chômage et préfère se serrer la ceinture plutôt que de tomber à l'assistance sociale.

Monsieur Z. la félicite pour ce sentiment éminemment noble. Il fouille brièvement dans le dossier et s'étonne de sa perte d'emploi. En réalité, il feint de s'étonner car elle avait bien précisé que son entreprise avait fermé ses portes et que tout le personnel avait été licencié. Elle s'empresse de détailler la situation, de donner des précisions sur la manière dont les choses se sont déroulées. Avec des tremblements dans la voix elle demande à Monsieur Z de revoir sa décision. C'est alors qu'il toussote un peu, se redresse sur son fauteuil et les yeux dans les yeux, il lâche:

Sans différences, pas d’harmonie.
Affiche anonyme, 1996

- Madame, il nous est impossible d'engager une obèse. Le poste en question vous met fréquemment en contact avec la clientèle, vous n'avez pas le profil nécessaire pour accueillir nos acheteurs. Nous cherchons une secrétaire-réceptionniste. Pour cela nous avons besoin de quelqu'un d'alerte, de séduisant; nous avons besoin d'une jolie femme. Constatez vous-même, vous tenez difficilement sur le siège sur lequel vous êtes assise, vous auriez du mal à circuler dans nos bureaux. Notre ascenseur ne contient que quatre personnes, avec vous il faudrait réduire le nombre à deux. Fréquemment nos clients invitent la personne qui les reçoit à un dîner en ville, dans un restaurant chic, je suis certain qu'aucun d'entre eux n'accepterait votre compagnie. Vous devez comprendre que l'intérêt de l'entreprise est primordial. Je vous souhaite de trouver rapidement un poste qui puisse vous convenir.

Madame X s'est levée avec une certaine élégance, elle s'est légèrement appuyée contre le bureau du directeur, d'une voix claire et impérieuse, elle a dit: en vérité, Monsieur Z vous ne m'engagez pas à cause de mon âge et de ma corpulence. Cela s'appelle de la discrimination, je crois bien que c'est interdit par la loi. Vous devriez vous renseigner.

Elle est sortie triste mais pleine de dignité.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?