Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Août 2006 
Réagencer le monde
Auteur : Caroline Nicod

Un urinoir signé R. Mutt, une truelle géante plantée dans l’herbe, des carrosseries de voitures compressées, un visage de Marilyn Monroe ou de Mao démultiplié, une machine en fer rouillé qui s’active dans un boucan d’enfer, un homme au chapeau de feutre qui balaie un square, un autre qui s’élance dans le vide, un autre qui se taillade les veines, quelques phrases écrites sur un mur, un cube de béton, un sol de terre, des monuments emballés, des logos de grandes marques détournés, des femmes en sous-vêtements debout, immobiles, une installation labyrinthique à traverser, une projection vidéo monumentale d’un film au ralenti… Telles sont les oeuvres que nous pouvons découvrir dans le cadre d’une exposition d’art contemporain. Si nous nous sentons interpellés, intrigués, déstabilisés, énervés, choqués ou amusés, nous restons rarement indifférents face à ce que nous voyons.

C’est que l’art nous renvoie à la vie, et d’autant plus l’art contemporain qui réfléchit notre monde actuel. Les artistes se confrontent à la réalité environnante, l’esthétisent, la transcendent ou au contraire la déconstruisent, la défigurent et la banalisent. Ils nous incitent ainsi à être plus attentifs à l’espace-temps dans lequel nous vivons et à appréhender notre quotidien avec une sensibilité nouvelle, tout en développant des facultés de perception à la fois critiques et créatrices. Par des actes qui nous semblent parfois extrêmes, ils cherchent à affiner notre regard et à éveiller notre conscience. Ils nous engagent à penser les questions sociales, économiques, politiques, mais aussi esthétiques et éthiques de notre vie contemporaine dont ils dévoilent la complexité biologique, anthropologique et métaphysique.

Les oeuvres d’art ne servent pas d’échappatoires nous permettant de fuir la réalité pour nous réfugier dans un univers autre. Elles nous offrent au contraire des outils qui nous aident à réagencer le monde que nous habitons afin de mieux le comprendre, le transformer et le réinventer.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?