Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Février 2018    [68]
Un petit tour chez les riches
Auteur : Pierre Aguet

Page des lecteurs

J’ai évoqué récemment la triste influence des millionnaires Trump et Blocher. Avec beaucoup de pertinence, un vieil ami m’a reproché de n’avoir pas écrit milliardaires. Or, qu’est-ce qu’un millionnaire? Ce mot traduit encore, dans l’esprit du grand public, l’état d’une personne très riche. Pour illustrer la différence qui existe entre les deux catégories de «richards», mon ami utilise l’image suivante. Un million, en billets de mille, ne représente que 8 cm en hauteur. Les billets de mille du milliardaire ascendent à 80 mètres. Les trois milliards attribués à chacun des deux hommes déjà cités, en billets de 1000 francs entassés les uns sur les autres ascendent à 240 mètres. Un billet de mille, ce n’est pas très épais. Il n’y a donc plus de comparaison possible. Millionnaire et milliardaire ne sont plus de la même famille.

Ces milliardaires annihilent complètement le fonctionnement de nos démocraties, manipulent l’opinion publique, s’offrent la plus grande partie des journaux du pays. Blocher en contrôle déjà 25. Il s’offre aussi une télévision personnelle. Et que trouve-t-on en face? Un peuple suisse, par exemple, dont 20% des citoyens n’ont pas la capacité d’affronter la moindre facture exceptionnelle qui peut déséquilibrer leur budget serré. On trouve aussi un Etat exsangue qui s’oblige, année après année, à limiter ses engagements et ses obligations de base, et qui diminue drastiquement les impôts de ses entreprises, sans préciser à qui appartiennent ces entreprises, organisées en sociétés… anonymes.

L’ONG britannique Oxfam affirme (24Heures, du 22 janvier 2018) qu’il y a 2050 milliardaires dans ce monde. En 2017, le un pour cent de la population, donc un humain sur cent, a accaparé 82% de la richesse produite. Cela signifie que 99% des humains doivent s’en sortir avec seulement 18% de cette richesse. Comme le deuxième pour cent est aussi âpre au gain que le premier, il ne reste plus grand-chose aux 98% restants. Jean Ziegler a souvent dénoncé le nombre d’enfants qui meurent de faim chaque minute. Le système capitaliste prépare une grande catastrophe. Il s’emballe. Il se ridiculise même. Ce n’est pas la récente générosité d’un Bill Gates qui va corriger cette extravagante dérive. Il n’est pas sans intérêt de rappeler que Trump a fait une partie de sa fortune en Russie et Blocher en Chine. Vous avez dit communistes?

Millionnaires, 8 centimètres. Milliardaires, 80 mètres. Ne confondons pas les torchons et les serviettes.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?