Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2011 
Serait-ce l’automne du désenchantement?
Auteur : Emilie Salamin-Amar

A en croire les médias et les spécialistes qui ont couvert le printemps arabe, ces révolutions étaient totalement inattendues. Pourtant, dans un excellent article intitulé «Les universités du pétrole préparent l'avenir du monde arabe» publié dans Sciences & Vie en 1978, Jean Ferrara brosse le tableau de nations en marche. A cette époque, il s'agissait de préparer l'après-pétrole en investissant des milliards de pétrodollars dans la plus fertile des ressources, la matière grise et la recherche. Le but étant de réveiller la tradition scientifique arabe, vieille de 13 siècles, en construisant un peu partout des universités, de grandes écoles et surtout de lutter, diminuer, voire enrayer totalement le nombre d'analphabètes en terres d'Islam. Un seul mot d'ordre pour tous ces mécènes milliardaires, ces rois du pétrole: apprendre à lire et à écrire à tous les enfants musulmans.

En Tunisie, ce fut une réussite, bon nombre de jeunes de ce pays sont diplômés, mais faute d'industrialisation, une grande majorité d'entre eux sont au chômage. L'Internet et les réseaux sociaux aidant, ces jeunes-là ont très probablement voté pour la liberté, la démocratie et la laïcité lors des dernières élections. Alors comment se fait-il que le résultat des urnes soit allé à un parti islamiste? Peut-être que la notion de la liberté et de la démocratie n'ont pas la même signification pour tous les habitants de ce beau pays. Pour certains, cela voulait peut-être dire être libre de voter pour un pays islamique. Toujours est-il que la participation des votants était massive, qu'elle s'est faite en toute démocratie mais que le vent de liberté qui a soufflé lors de la révolution du jasmin ne nous dit pas encore si ce pays accédera un jour à notre vision de la liberté, de la laïcité. L'avenir nous le dira prochainement. Et si, par le biais des urnes, l'année prochaine, naissait à quelques encablures de l'Europe un pays islamiste, comment réagira l'Occident?

Les droits de l'homme et les droits civiques universels ne seront respectés qu'à une condition. Il faudra que l'homme se rende compte qu'il est «responsable pour le monde entier».
Vaclav Havel

Pour l'Egypte, la révolution du papyrus s'est déroulée de la même manière qu'en Tunisie, sauf que dans ce pays-là un grand pourcentage de la population est analphabète. Certains jeunes habitants de ce pays ont pourtant bénéficié de l'instruction publique ou privée, eux aussi étaient connectés sur l'Internet, nous avons tous vu des photos et des reportages venus jusqu'à nous par le biais des réseaux sociaux. Personne ne sait encore quel sera le résultat des urnes lors des prochaines élections. Pourtant, nous savons tous que les Frères musulmans gagnent en popularité et que les coptes se font toujours massacrer. Difficile donc de faire des pronostics quant à l'avenir de ce pays qui jadis était à l'apogée. Et si, comme certains le redoutent, c'était les Frères musulmans qui sortaient vainqueurs, comment réagira l'Occident et plus particulièrement l'Europe?

J'en viens enfin à la Libye; là nous savons que la bataille fut dure, longue et sanglante. L'Otan est venue à son secours, car tout le monde sait qu'en Libye il y a des puits de pétrole et que c'est l'un des pays arabes qui a le moins foré ses sols. Les réserves sont énormes, alors les pays se pressent à la porte de cet eldorado, offrent leurs services et leurs armes en espérant avoir droit à une bonne part de gâteau. Le gouvernement de transition vient de déclarer que la charia serait désormais appliquée dans ce pays. Bonjour les bastonnades, les lapidations, les amputations, les harems et que sais-je encore? Aucune importance, ce qui nous importe le plus, en Europe et en Occident, c'est que les forages reprennent, que le pétrole coule à flots! Lâches, nous laissons faire…

Pourtant, lors des élections locales en 1990, qui étaient les premières élections libres en Algérie et que le Front Islamique du Salut est sorti vainqueur des urnes, l'armée reprend le pouvoir par la force. La démocratie ne fut pas respectée et aucune voix ne s'est élevée en Occident, en Europe pour contester cet état de fait. Userions-nous de deux poids, deux mesures, en fonction de nos intérêts?

La méconnaissance et le mépris des droits de l'homme nous conduit
à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité...
René Cassin

Autre exemple plus récent, lors des élections législatives palestiniennes, en 2006, c'est le Hamas qui les remporte haut la main, il obtient 56% des suffrages. Je tiens à souligner que les élections s'étaient déroulées de manière totalement démocratique. Ce résultat est perçu par certains gouvernements étrangers, comme étant un retour en arrière. Le Hamas, parti islamiste, est classé terroriste par de nombreux Etats. Il est sur la liste officielle des organisations terroristes d'Israël, du Canada, des Etats-Unis d'Amérique, de l'Union Européenne et du Japon. En revanche pour la Grande-Bretagne et l'Australie, seule la branche armée du Hamas est classée comme terroriste. Depuis ces fameuses élections, dites libres et démocratiques, le Hamas et le Fatah se sont brouillés, puis réconciliés et viennent de demander un statut d'Etat à l'ONU.

Alors que le pays Palestine est encore en gestation, d'autres se défont de chaque côté de la Méditerranée et ailleurs, on peut s'interroger: à quoi servent les élections démocratiques? C'est quoi la liberté? Actuellement nous vivons de tels chamboulements, une crise mondiale sans précédent, des pays occidentaux en faillite, malin celui qui saura, qui osera prédire l'avenir aux acteurs des révolutions arabes !

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?