Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2011 
Les coptes d’Egypte en grand danger
Auteur : Rémy Cosandey
Les Coptes d'égypte, page couverture

« Sans les coptes, l'Egypte ne serait qu'un pays arabe comme les autres ».
C'est par cette phrase qu'Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l'Orient,
termine sa préface du livre écrit par Christine Chaillot et intitulé :
Les coptes d'Egypte – Discriminations et persécutions (Edition L'œuvre, 2011).

En 300 pages, l'auteur décrit dans le détail les attaques et les massacres dont la communauté copte, qui représente le 10% de la population égyptienne (soit 8 millions de chrétiens), a fait l'objet depuis les années 1970.

Christine Chaillot est fort bien documentée et ses affirmations font froid dans le dos.  peu partout dans le pays, les églises coptes sont pillées ou incendiés, les jeunes filles sont souvent violées pour devoir se convertir à la foi musulmane. Les coptes, bien qu'étant les plus anciens habitants du pays et les descendants directs des pharaons, ont des droits très restreints et sont souvent considérés comme des êtres secondaires par le gouvernement et la justice.

Les faits rapportés dans le livre soulèvent une question grave: les non-musulmans auront-ils encore des droits en Egypte à l'avenir? Seront-ils vraiment traités comme des citoyens à égalité avec les Egyptiens musulmans, avec la même démocratie pour tous?

Pour les coptes, le «printemps arabe» fut un espoir de courte durée. Car, rapidement, des islamistes ont occupé le terrain de la contestation en Egypte. Il faut savoir que depuis 1980 la loi islamique, autrement dit la charia, est la source principale de la Constitution égyptienne.

Selon l'auteur, les Européens doivent prendre conscience de la question copte, non seulement au nom des droits de l'homme, mais aussi parce que le patrimoine incomparable des chrétiens d'Orient disparaît. «Leur avenir doit être une priorité pour nous tous, y compris en Egypte qui est le dernier pays musulman où il existe encore une importante communauté chrétienne».

Le livre de Christine Chaillot est à la fois un ouvrage de référence et un cri d'alarme.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?