Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2010 
Qu'est-ce que l'islam m'a apporté?
Auteur : Mousse Boulanger

Durant des années, je ne savais pas ce que représentait l'islam. J'avais bien un ou deux amis musulmans, mais je ne voyais aucune différence entre eux et mes copains chrétiens. Nous étions tous enfants d'un père divin jusqu'au jour où les médias m'ont annoncé que j'étais considérée dans certains pays, comme une infidèle, et qu'il fallait vite me convertir ou mourir. Et voilà le premier cadeau de l'islam: la peur! Je me sentais innocente: j'aime mon prochain, la nature, les animaux, je rends service dès que je peux, et pourtant j'apprenais que le créateur de l'humanité me vouait aux gémonies parce que je l'appelais Dieu et non pas Allah. J'avais cru que le monothéisme avait donné un Père unique à tout être vivant sur cette terre, et voilà que je m'étais trompée, nous n'étions pas des enfants égaux, selon que notre esprit se ralliait à un dogme, à un rite, à une pratique, nous devenions les ennemis de personnes dont nous ignorions tout, à qui nous n'avions jamais adressé la parole, même pas un regard. Des sortes d'images virtuelles se sont mises à me hanter, me menacer jusque dans l'expression de mes prières.

 Lorsque la deuxième révélation m'a frappée, j'ai pensé que j'étais perdue. En effet, le destin, ou mes parents – allez-savoir – m'ont faite femme! Après la peur, voici la honte! Je ne suis pas un être à part entière, je dois me cacher, me soumettre, obéir à celui qui a quelque chose qui pend entre ses cuisses. Par chance la religion chrétienne me permet d'aller à l'école, de faire des études, de mesurer mon intelligence à celle des garçons. J'ai écrit des livres, j'ai fait des conférences, je me suis engagée en politique, donc je suis perdue, je suis maudite, vite un voile sur la tête, la soumission, le silence, et «à la niche» puisque même ce que j'écris en ce moment est interdit à une femme. J'essaie de comprendre le raisonnement: est-ce qu'un père qui a créé une femme et un homme afin qu'il puisse procréer ensemble, accepte qu'un de ses enfants soit méprisé, battu, interdit de liberté? Mais non, ce sont les hommes qui ont décrété leur supériorité et non pas Dieu ni Allah ni Bouddha, les hommes parce qu'ils ont peur des femmes, peur de ce ventre qui peut donner naissance à l'humanité, peur de cette terre qui leur échappe toujours même lorsqu'ils la viole.

 Qu'est-ce que l'islam m'a apporté? Une profonde réflexion sans doute.

 

 

 

«Les idées religieuses sont issues du même besoin que toutes les autres conquêtes de la civilisation: la nécessité de se défendre contre l'écrasante suprématie de la nature».

Freud

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?