Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2010 
Politiques suicidaires
Auteur : Henri Jaccottet

Notre forum parle de l'une d'entre elles, celle qui est appliquée actuellement contre la surpopulation, mais il y en a d'autres. En voici quelques-unes:

La santé

A une époque où celle-ci est devenue malheureusement une affaire uniquement commerciale, les payeurs (Etat et assureurs) sont tous puissants: «Faisons des économies» est leur leitmotiv. Premier exemple: les hôpitaux sont en déficit chronique de personnel soignant – infirmières toujours à courir partout, submergées de paperasses, etc. C'est simple, les budgets ne permettent pas d'en former davantage, ni de les payer par la suite. Deuxième exemple: les jeunes médecins formés dans notre pays – pour les mêmes raisons financières et par les mêmes décideurs – ont été frappés pendant plus de dix ans d'un interdit d'installer des cabinets privés. Conséquence: nous voici au début d'une période de pénurie de médecins de premier recours… et gare quand on ouvrira les vannes aux candidats étrangers!

«Si le climat était une banque, il serait sauvé».
— Hugo Chavez

L'énergie

Comme ci-dessus, notre société exige d'en avoir de plus en plus à disposition. Pensons à l'énergie consommée par habitant à l'époque où nous étions grosso modo tous cultivateurs – le Suisse trait sa vache et vit en paix, disait Victor Hugo. Résultat, on «doit» avoir recours à l'énergie nucléaire de scission (celle de fusion restant hypothétique) malgré ses effets délétères (danger d'explosion, déchets). Quant au pétrole, dont la maturation a exigé des centaines de millions d'années, depuis 150 ans et de façon exponentielle, nous le brûlons bêtement, alors qu'il est indispensable à la fabrication de toutes sortes d'objets utilitaires.

La scolarisation

enfin et pour ne pas allonger la liste.

On (toujours les mêmes!) diminue le nombre d'enseignants dans les écoles obligatoires, alors que la violence des jeunes ne fait qu'augmenter de façon alarmante. Pendant ce temps, tout politicien qui se respecte est disposé à nous faire un beau discours sur la… répression. Et allez vous rhabiller!

Ces quelques exemples paraissent déraisonnables, incompréhensibles. Eh bien, demandez l'avis des biologistes. Ils vous diront que les mammifères (dont nous sommes, rappelons-le) recourent au suicide collectif lorsqu'ils sont devenus trop nombreux face aux conditions nutritives de l'endroit où ils vivent. Les ours blancs, actuellement, commencent à se manger entre eux.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?