Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2009 °
Costa Rica, Japon, des exemples à suivre
Auteur : Mireille Grosjean


Le Costa Rica est un pays sans armée. J'ai voulu connaître sa Constitution et j'ai écrit à un collègue là-bas. Une heure plus tard – cela est possible avec l'aide de l'espéranto et d'Internet – j'avais dans mon ordinateur l'article 12 de la Constitution du Costa Rica qui renonce à la mise sur pied d'une armée. Plusieurs petits pays ont renoncé à la mise sur pied d'une armée. Une quarantaine environ.

La Constitution japonaise, dans son chapitre 2, se présente ainsi (article 9):

1.    Aspirant sincèrement à une paix internationale fondée sur la justice et l'ordre, le peuple japonais renonce à jamais à la guerre en tant que droit souverain de la nation, ou à la menace, ou à l'usage de la force comme moyen de règlement des conflits internationaux.
2.    Pour atteindre le but fixé au paragraphe précédent, il ne sera jamais maintenu de forces terrestres, navales et aériennes, ou autre potentiel de guerre. Le droit de belligérance de l'Etat ne sera pas reconnu.

La situation actuelle est ambiguë car le Japon dispose d'un corps d'autodéfense qui ressemble comme deux gouttes d'eau à une armée. Bien des Japonais s'en inquiètent. En 2009, le Parlement japonais se situe à droite. Quelques membres de ce Parlement ont l'intention de supprimer l'article 9. Pour cette raison, de nombreuses sociétés de l'article 9 ont été fondées. Il existe un fort mouvement pacifiste au Japon. Mais un soutien international est nécessaire, les pacifistes japonais l'appellent de leurs voeux.

Pour cette raison, je suis en train de mettre sur pied une association avec des Suisses et des Japonais pour servir de base à une grande action au niveau mondial et pas seulement dans le monde de l'espéranto. Vu l'état de la planète, économique et climatique, on pourra signer sur un site Internet en sept étapes qui incluent les aspects environnementaux. En effet, à quoi sert la paix dans le monde si le climat se détériore et rend la vie sur terre impossible?

Mireille Grosjean (à Kyoto, Japon)

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?