Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2009 °
Des peurs et des murs…
Auteur : Yvette Humbert Fink


La lecture d'un très bel article de L'Echo Magazine du 30 octobre, intitulé «Huit blessures qui déchirent l'humanité», m'a inspiré quelques réflexions relatives à la peur.

Le mur, dans tous les sens de ce terme, n'est-il pas universel? La cellule la plus élémentaire est entourée d'une membrane qui l'isole, la protège… une sorte de mur qui lui permet d'exister en tant qu'unité; bien sûr, pour qu'elle se développe, il lui faudra s'ouvrir au monde, aborder, digérer, rejeter… première faille de ce système de défense.

Le petit enfant de trois ans, lui, prend conscience de son moi, de cette sorte de citadelle toute puissante dont il devra pourtant abaisser les barrières s'il veut évoluer. Les peuples, eux, depuis toujours, se bardent d'idéologies, véritables murs psychologiques. Restent les murs réels, tangibles, élevés entre deux pays ennemis (Israël et Palestine) ou à l'intérieur d'un même pays divisé politiquement (mur de Berlin, mur entre les deux Corées), ou encore murs qui séparent tout simplement les riches des pauvres, comme au Maroc espagnol ou entre le Mexique et les Etats-Unis

La cause de tous ces murs? Le besoin de protection, certes: à l'abri des remparts d'un château fort ou d'une cité moyenâgeuse, on se sentait protégé des agressions, mais aussi de la peur, peur de perdre son autonomie, ses croyances, ses biens, peur de l'autre qui peut nous menacer par sa seule différence. Nous savons tous que ces peurs sont illusoires et que les barrières finissent toujours par s'écrouler ou alors c'est celui qui enferme qui meurt à petit feu.

Quand dépassera-t-on cette peur atavique? Quand verrons-nous combien elle nous restreint, nous diminue, individus et nations confondus? Peut-être faut-il avoir de soi une estime suffisante et juste pour la vaincre.

Je terminerai par cette citation: «Au-delà des images, ces barrières faites pour être infranchissables expriment les innombrables murs que nous construisons chaque jour entre soi et l'autre. Dans les têtes comme sur la terre, les murs s'élèvent. Mais, ici comme là, il leur arrive de s'écrouler».



« Plus contagieuse que la peste, la peur se communique en un clin d'œil ».
Nicolas Gogol

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?