Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Août 2008 
À méditer
Auteur : Henri Jaccottet

Nous vivons un temps qui donne à réfléchir; je ne parlerai que de ce qui intéresse notre pays.

Pensons d’abord au problème climatique: jusqu’il y a peu de temps, nous avons vécu dans un climat tempéré avec des printemps, et maintenant nous passons à un climat continental sans printemps. Cela à cause de nos débauches d’énergies à effet de serre, dans le monde entier.

Après l’échec climatique, voici le succès sociétal; je pense au tour de force réussi par la Suisse: faire d’un championnat de football une grande fête avec des ressortissants des différents pays d’Europe, ceux qui ont fait le déplacement et ceux qui sont établis chez nous. Une occasion rare de fraterniser avec tous ces gens. Le fait que les CFF ont pu mettre sur pied quatre mille trains supplémentaires à disposition n’est pas étranger à cette réussite. Or, chaque fois qu’on entre dans la période des vacances et des autoroutes surbondées, on imagine sans peine ce que pourraient faire les compagnies européennes de chemin de fer pour désengorger tout ça à condition de le vouloir.

Pour terminer, voici deux exemples parmi les préoccupations politiques de la ville de Lausanne:

1) A la suite d’un concours et d’une décision municipale, on nous propose de construire un musée d’art sur la place de Bellerive… qui ne mériterait plus son nom dès lors qu’elle serait dotée d’un gros pâté de béton.

2) On apprend par ailleurs que les PTT vont vendre leur gigantesque bâtiment administratif de la Rezude et que ce dernier sera transformé en un hôtel plus grand que tous les autres.

Dans ces deux cas, a-t-on pensé, ne serait- ce qu’au temps perdu en déplacements superflus imposés aux visiteurs du musée et au personnel des deux établissements qui seraient délocalisés?

Restons-en là pour aujourd’hui et tâchons désormais de réfléchir un peu mieux à toutes les décisions politiques de notre époque qui engagent l’avenir, donc celui de nos descendants!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?