Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2007 
Regards croisés sur l’adolescence
Auteur : Jean Grin

Regards croisés sur l’adolescence, son évolution, sa diversité (essai)

Marcel Rufo et Marie Choquet,
Anne Carrière, Paris, 2007, 514 pages

Les jeunes d’aujourd’hui sont-ils plus exposés à la drogue et à la délinquance? Sont-ils plus violents ou suicidaires? Dans l’affirmative, à qui la faute? A l’école? Aux parents? A la société? Pour répondre à toutes ces questions, Marcel Rufo, pédopsychiatre, et Marie Choquet, épidémiologiste, confrontent leurs regards sur les adolescents. Tous les chapitres de ce livre sont construits de la même manière: après une brève exposition de faits et de statistiques, les deux auteurs dialoguent. La spécialiste des causes possibles des troubles et le clinicien exposent tour à tour leurs points de vue respectifs, dans un langage clair et sans emphase inutile. Dès les premières pages, il apparaît évident au lecteur qu’il a affaire à un ouvrage de vulgarisation intelligemment conçu et faisant preuve, plutôt, d’optimisme envers une jeunesse qui se révèle, somme toute, ni pire ni meilleure que la génération précédente. Mais il ne manquera pas non plus de remarquer que les deux auteurs font preuve de complicité et d’une certaine jovialité. Cela entraîne parfois des formules choc, qui ont l’avantage de frapper l’imagination et de retenir l’attention («Les parents, à une certaine époque, croyaient qu’ils devaient éduquer. Maintenant, les malheureux croient qu’ils doivent comprendre: ils sont foutus!» - page 62. Ou «On ne tape pas sur quelqu’un qui obéit. C’est parce que la fille a fait des progrès en égalité qu’elle prend des coups», page 69. De même, l’éclectisme des thèmes abordés (recomposition familiale, école, sexualité, troubles du comportement, etc…) permet de présenter un tableau coloré et relativement exhaustif de la problématique.

Solutions éducatives

Certes, il ne saurait être ici question de résoudre des difficultés ou de proposer des solutions éducatives. Telle n’est pas d’ailleurs l’ambition des auteurs. On peut les soupçonner d’avoir eu plaisir à échanger entre eux et à coucher leurs propos sur le papier. On peut aussi leur rendre grâce de leurs efforts d’information et leur souci d’éviter autant que possible le jargon du spécialiste. Mais, même si cette critique ne concerne pas l’entier du livre, trop de badinage et de cabotinage tend à faire perdre quelque crédit à leur essai.


Source: GaucheHebdo, 19 octobre 2007

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?