Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2007
Une langue pour promouvoir la paix
Auteur : Rémy Cosandey
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Sous la signature de Mireille Grosjean, la Société suisse d’espéranto (CP 9, 2416 Les Brenets) a récemment diffusé plusieurs communications. Nous en reproduisons très volontiers deux extraits car l’essor a toujours accordé une partie de son espace à cette langue encore trop méconnue.

La langue internationale espéranto va bien, merci. Il continue à se développer et à être utilisé, et cela sans aucune aide étatique, depuis 1887. Comparez cela à l’aide américaine et anglaise à la langue anglaise (British Council, Fullbright Foundation entre autres), à l’aide de la France au français (Alliance française), à l’aide de l’Allemagne à l’allemand (Goethe Institut)…

L’espéranto fait partie des 30 langues les plus parlées au monde et est au quinzième rang de Wikipédia avec 74’647 articles en date du 27 mars 2007. Les Espérantophones savent que, quand un groupe multinational utilise une langue neutre commune, la communication a une qualité spéciale. Le but ultime de l’espéranto est de promouvoir la paix entre les peuples en rendant la communication plus facile et plus équitable. Utiliser une langue commune évite les situations où les gens qui utilisent leur langue maternelle ont un énorme avantage par rapport aux autres.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?