Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2007
Elle est belle la démocratie !
Auteur : Gérard Forster
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)
Extrait de : "Le double combat – Vie privée d’un agitateur"

Devenu homme public, je dérogeai souvent aux principes de retenue qu’on attend des personnes ainsi catégorisées. Je n’en avais rien à faire, de ces principes. C’était en les ignorant que je défendais le mieux les travailleurs. C’était ma conviction et mon boulot. Cela me créait bien des problèmes, je les affrontais.

Ainsi, au lendemain d’une votation populaire sur le relèvement du prix de l’électricité, enjeu refusé par le peuple, j’assistais à une réunion au parterre huppé. Le discours était insupportable, puisque ces politiciens, ces banquiers, ces patrons cherchaient déjà des solutions pour contourner la décision que le peuple avait votée la veille. J’étais bien seul dans l’hémicycle. Je me répétais: «Forster, si tu n’interviens pas, t’es un con, tu renies tes convictions. Forster, tu dois intervenir!» Je bougeais sur mon siège, l’adrénaline montait. Je pris une grande bouffée d’air et j’intervins dès que la parole me fut donnée. Toute l’assemblée tourna les yeux vers moi se demandant ce que cet inconnu allait dire. Je m’exprimai clairement en m’insurgeant contre cette discussion qui cherchait à détourner la décision démocratique du peuple. Mon intervention jeta un froid et fit régner un silence qui me confortait dans la justesse de mes propos.

J’avais osé, je pouvais poursuivre mon métier.

Quelques jours plus tard, une lettre des groupements patronaux parvint au secrétariat m’intimant d’agir comme un homme devenu public... qui ne peut pas dire n’importe quoi! Elle est belle, la démocratie!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?