Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Août 2006 
Transmettre ce que je ressens profondément
Auteur : Béatrice Zawodnik

Musique classique, musique contemporaine, où se situe la créativité dans le domaine de la pratique musicale? C’est déjà l’apprentissage d’un langage – l’écriture musicale – et d’un instrument, au service de la création. Il y a bien entendu créativité dans l’apprentissage en tant que tel, créer un son qui se rapprochera le plus possible de ce que reflètera mon intériorité, utiliser mon corps et tous ses résonateurs pour le modeler et le rendre ainsi plus plein et plus intense, afin de transmettre, à l’auditeur, ce que je ressens profondément. L’auditeur, c’est justement l’autre avec lequel je vis dans ce monde. Si je peux lui donner un peu de moi à travers la musique, qu’il reçoive cette musique et qu’elle le fasse vivre, au moins pour cet instant éphémère, une expérience nouvelle, alors j’aurai gagné mon pari et le monde sera plus habitable…

Dans le domaine de la musique contemporaine, la créativité est au coeur même du travail: l’interprétation prend là un sens encore plus fort, tant tout est alors neuf. Impossible de se référer à quelque chose de connu, d’établi, comme dans le domaine de la musique classique. Tout est à créer, il nous faut entrer dans l’écriture d’un compositeur, tenter de saisir ce qu’il désire exprimer et se donner les moyens de défendre sa musique, en la faisant «sienne» et en y croyant. La musique contemporaine fait souvent réagir, elle déplaît à beaucoup et reste souvent bien incomprise. Et pourtant c’est de la création d’aujourd’hui pour des gens d’aujourd’hui dans une société éclatée qui manque de repères. En jouant pour un public, c’est un moyen d’échanger des idées, de communiquer sans pour autant utiliser des mots, qui sont souvent source d’incompréhension entre les hommes… C’est aussi une façon de rendre le monde plus habitable…

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?