Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Août 2006 
Quand la création artistique est guérison
Auteur : Sylvaine Rémy

Je suis peintre et j’ai toujours été convaincue que l’art est un terrain privilégié pour trouver son identité, créer, être reconnu, ce qui est à la base de tout développement personnel et, de façon induite, de développement économique.

Je crois aussi que les échanges, les liens, sont essentiels. Ils font changer le regard; ils nourrissent l’amitié. La création artistique est ainsi pour moi un bon tremplin pour un monde plus habitable, un monde où chacun peut grandir semblable et différent et où des liens d’amitié et de solidarité se créent entre les hommes.

C’est pour cela que j’ai créé, en 1996, l’association Constellation. Cette association met en place des ateliers de peinture dans différents pays du monde, pour des enfants défavorisés, en s’appuyant sur des peintres de ces pays, qui s’engagent à les animer bénévolement. L’enjeu est de donner confiance à ces peintres dans la tâche qu’ils entreprennent de façon désintéressée auprès des enfants et de donner confiance aux enfants pour qu’en découvrant ce qu’ils sont capables de faire, ils puissent aussi quitter la peur de prendre une vraie place dans le monde et osent s’y insérer. C’est pourquoi nous invitons les enfants à donner le meilleur d’eux-mêmes et portons une certaine exigence vis-àvis de leur travail.

Nous insistons beaucoup sur l’apprentissage et la progression dans l’expression de l’enfant, tout en essayant de respecter son rythme et de lui donner ce dont il a besoin. Ce souci de la qualité, du progrès, de la valorisation de l’enfant sont des éléments importants pour que la démarche, inscrite dans la durée, entraîne construction et développement personnels.

Nous invitons les enfants à utiliser la matière sans retenue, tout en leur apprenant à ne pas gaspiller, à ne pas salir la peinture de l’autre; et c’est une grande joie pour eux qui ne connaissent pas l’abondance et sont plus habitués à économiser sur tout. Certains enfants aujourd’hui récupèrent des matériaux (affiches de publicité en papier toilé à Caracas) pour faire des toiles, des collages.

Pour certains de ces enfants qui ont vécu des évènements douloureux, la création artistique est guérison et construction de la personne en même temps. Ils disent ce qu’ils ont vécu et dans le même temps grandissent plus confiants.

Les enfants peuvent voir les peintures des autres enfants. Nous veillons à ce que les peintures circulent à travers le monde, d’un groupe à un autre, d’un pays à un autre. L’échange de peintures, de chansons permet à chaque enfant de s’ouvrir au monde, de découvrir proximité et différence avec les autres. La découverte de l’autre permet en même temps de se découvrir et de mieux appréhender ce qui vous est propre. Il ne s’agit pas de gommer les différences, mais de les reconnaître et de les respecter.

Beaucoup de ces enfants, en Amérique du Sud et en Asie, croyaient que plus on a la peau noire, plus on est laid et mauvais. En découvrant les belles peintures de leurs semblables du Burkina, du Rwanda ou d’Angola, leurs idées changent.

Constellation qui reconnaît la richesse de chacun et en même temps l’enrichissement des uns par les autres nous donne l’espérance et la confiance dans la vie. C’est une condition pour rendre notre terre habitable.

Sylvaine Rémy, Constellation, www.constellationart.org

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?