Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Février 2017    [64]
La lâcheté des chrétiens d’Occident
Auteur : Rémy Cosandey

L’Occident, notamment l’Amérique du Nord et l’Europe, est largement dominé par des habitants qui se réclament du christianisme. Aux Etat-Unis par exemple, les évangélistes se comptent par dizaine de millions et ne ratent pas une occasion de faire la morale aux athées ou à ceux qui pratiquent une autre religion.

Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence.
– Gandhi

Mais les chrétiens d’Occident, qu’ils soient catholiques, protestants ou orthodoxes, sont davantage préoccupés par les échanges commerciaux qui leur permettent de se remplir les poches que par la défense de leurs frères orientaux. Selon une récente étude, il y a 105 millions de chrétiens orientaux provenant des pays où le christianisme est né. Que ce soit en Syrie, en Irak, en Egypte, au Pakistan, en Iran ou ailleurs, ils sont partout persécutés, parfois même assassinés. Ecoutons René Guillon, auteur du livre «Ces chrétiens qu’on assassine»:

«En Orient, les persécutions croissantes poussent les chrétiens à fuir les pays où est né le christianisme. Au Maghreb, en Afrique subsaharienne et parfois jusqu’en Extrême-Orient, parce que chrétiens, ils sont contraints au silence et parfois assassinés par centaines. Des églises, des habitations sont saccagées, des cimetières profanés. A nos portes, des fatwas sont édictées, des chrétiens condamnés. Et ces agressions insoutenables se heurtent au silence de la communauté internationale, oublieuse de ce que "la liberté de pensée, de conscience et de religion" est inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme.

Juifs et musulmans sont aussi persécutés. Mais la reconnaissance de leurs souffrances ne doit pas se faire au prix de la négation de celle des chrétiens. Y aurait-il de bonnes et de mauvaises victimes? Des victimes dont on doit parler et d’autres qu’il faut passer sous silence?»

Pendant que les chrétiens d’Orient sont martyrisés, tués, massacrés, les pays occidentaux se taisent. Ils préfèrent se compromettre avec des régimes obscurantistes comme l’Arabie Saoudite. L’argent n’a pas d’odeur et la vente d’avions ou de bateaux de guerre est plus importante que le respect des droits de l’homme!

En abandonnant les chrétiens d’Orient, l’Occident fait preuve de lâcheté. Quand l’argent compte plus que les valeurs, quand les bénéfices justifient toutes les trahisons, quand l’égoïsme est plus fort que l’intérêt général, alors on peut parler de décadence. Si l’Occident ne se ressaisit pas rapidement, il va sombrer comme l’Empire romain.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?