Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Décembre 2015    [6]
Injure pour les droits de l’homme
Auteur : LE BILLET de Rémy Cosandey

L’Arabie Saoudite est certainement le pays le plus obscurantiste du monde. Appliquant la charia (loi islamique) avec une sévérité impitoyable, ce pays décapite, lapide, coupe des mains et des pieds, fouette, traque implacablement ses rares opposants. Par ailleurs, il méprise totalement les femmes, lesquelles doivent revêtir la burqa (vêtement qui couvre tout le visage), ne possèdent pas le droit de vote et ont l’interdiction absolue de conduire une automobile.

Journaliste à Marianne, Martine Gozlan résume bien la situation: «Tout aussi cruel et obscurantiste que Daech, le royaume saoudien n’a pas grand chose à lui envier. Logique, il l’a enfanté et inspiré!»

Il n’y a pas de différence entre un égorgeur de Riyad (en Arabie) et un égorgeur de Raqqa (sur les terres syriennes de l’Etat islamique). Et pourtant l’Europe et les Etats-Unis bombardent Daech alors qu’ils font du commerce (surtout d’armes) avec l’Arabie Saoudite. Le fric justifie toutes les bassesses et toutes les compromissions.

Le sommet du dégoût a été atteint par la nomination d’un Saoudien à la commission des droits de l’homme de l’ONU. Les pays qui ont pris cette décision devraient avoir honte car ils renient ainsi la Déclaration universelle des droits de l’homme qu’ils ont adopté en 1948. La justice, l’égalité, la liberté et la morale sont devenus des mots vides de sens.

Quand on connaît un pyromane, on ne le nomme pas capitaine des pompiers. Alors pourquoi nommer un Saoudien qui représente un régime plus dangereux que tous les pyromanes du monde?

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?