Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Juin 2015 
Démocratie et terrorisme
Auteur : Bernard Walter

De plus en plus je suis catastrophé par les choses du monde. Au début, j'ai été choqué par l'événement brutal qu'a été la tuerie à Charlie Hebdo et au magasin casher. Et puis je me suis quand même un peu méfié de ce qui pouvait être fait d'un incident pareil. Quelques jours plus tard, un million de personnes défilaient derrière l'inséparable duo Merklande, flanqué du dirigeant espagnol de droite Mariano Rajoy et de Benyamin Netanyahou. Ces messieurs dames n'avaient pas perdu leur temps.

Quand nous avons vu Hollande et Netanyahou le soir même à la Synagogue, avec le petit capet rond sur la tête, le doute pour moi n'était plus vraiment de mise. Le lendemain, Mme Saint Cricq, responsable du secteur politique de France 2 TV, déclarait aux informations qu'il fallait «repérer» ceux qui ne sont «pas Charlie» et les envoyer en traitement ou en réintégration dans la communauté nationale. Là j'ai pleinement compris ce que «liberté d'expression» voulait dire.

N’oublie pas que tes paroles ont le pouvoir de détruire ou de construire. Choisis tes paroles avec précaution.
Beaux Proverbes

Je me suis informé un peu plus avant. J'ai vu une interview de Siné datant de quelques années en arrière, lui qui avait été de l'équipe de Charlie Hebdo, avant d'en être chassé comme un malpropre. J'avais pour ma part détesté l'histoire des caricatures de Mahomet, et pensé que c'était une erreur et une provocation que Charlie Hebdo les reprenne. Je n'ai pas été d'accord avec la conclusion de l'édito de l'essor sur la tuerie de Paris, et je l'ai dit. Et finalement, j'ai pensé que toute cette histoire de Charlie, c'était une espèce de pain béni pour le système de domination occidentale sur le monde. Mais à ce point!

Car que voyons-nous? Les Palestiniens, disparus des infos, circulez y a rien à voir. Idem pour l'Irak et l'Afghanistan, sauf bien sûr s'il y a des terroristes à se mettre sous la dent. Et comment n'y en aurait-il pas dans de telles situations? Les Américains récoltent les fruits de tout ce qu'ils ont fomenté dans ces pays: ils les ont détruits, y ont installé leurs collabos et suscité des guerres interconfessionnelles bizarres ravageuses. Et que vive le «printemps arabe» en Libye, en Egypte, en Tunisie. La Syrie n'a pas eu son printemps, mais c'est tout comme. On se croirait au printemps chilien de Pinochet.

La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.
Gandhi

L'Occident a réussi, avec le coup de Paris un peu trop facilement perpétré, à recréer une union sacrée autour d'une démocratie et d'une liberté d'expression générale dont le caractère premier est une offensive anti-arabe et anti-musulmane plus ou moins déguisée mais bien réelle. L'attaque terroriste anti-touristes au musée du Bardo à Tunis n'a pas arrangé les choses.

Le contexte est favorable pour mettre la pression sur l'Iran. Au moyen d'un cycle de «négociations» à sens unique où seul l'Iran doit désarmer, donc se livrer pieds et poings liés à l'arbitraire du plus fort! Et notre presse qui d'une seule voix répète docilement ce que disent les Kerry, les Hollande et son Angela! Quand ceux-ci auront mis l'Iran à feu et à sang, le programme sera en grande partie réalisé.

Et voilà maintenant que depuis des semaines, on procède à l'écrasement du Yémen. Avec des milliers de morts. Ce n'est pas par douze que ça se compte, c'est par milliers. On bombarde des populations qui déjà vivent avec rien, comparé à nos standards de vie. Mais tout le monde s'en fiche, on a rangé les mouchoirs, les grands rassemblements pour la démocratie et la liberté d'expression, on va se les réserver pour une autre occasion. Les Champs-Elysées ont fait place nette. Dans l'attente du prochain grand événement qu'elle va accueillir, comme chaque année, le Tour de France et ses vélos pacifiques.

Se considérer comme supérieur aux autres, c'est être soi-même son pire ennemi et aller droit à la ruine.
Dalaï lama

Hors l'union sacrée contre les Arabes, c'est «Circulez y’a rien à voir». On est juste un peu ennuyé par les noyades de masse en Méditerranée. Qu'à cela ne tienne, on organisera des camps pour migrants en Afrique du Nord. Autrement, il y a toujours quelque chose pour faire diversion. Un avion qui tombe dans les Alpes, par exemple.

Alors non, je n'ai jamais pu croire que la démocratie et la liberté d'expression y avaient gagné quoi que ce soit de ce grand rassemblement de Paris.

Les Etats-Unis, Israël et avec eux tout l'Occident sortent ragaillardis de l'opération. Ne pas souffler dans les trompettes obligées, c'est être désigné comme complice du terrorisme, étant entendu que le seul terrorisme est celui qui vient du monde du Sud, et en particulier du monde arabe, étant entendu que les invasions, massacres, guerres illégales, actes de tortures répétés, violations du droit international, du droit des peuples et des droits de l'homme perpétrés de façon soutenue depuis des décennies par les Etats-Unis et leurs alliés: soutien aux dictatures en Amérique latine, guerres en Corée, au Vietnam, en Irak, en Palestine par Israël interposé, et un peu partout dans le monde, et ce toujours au nom de la démocratie, étant donné donc que tous ces actes ne sauraient entrer dans la catégorie du terrorisme.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2015   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?