Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2014
Odile Parel, Loucha «Lève-toi»
Lu par : Y.N.
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Propos recueillis par
Julie Haldemann,
Tiffany Maeder et
Ludivine Maitin
2014

C’est un livre dont la minceur (40 pages) est inversement proportionnelle à la hauteur du témoignage qu’il distille. Comme des millions de femmes de son pays (la Côte d’Ivoire) et d’Afrique, Odile Parel a été excisée quand elle était toute petite. L’excision, rappelons-le, consiste à l’ablation des parties génitales (clitoris et petites lèvres) féminines.

Avec tact et précision, Odile Parel (qui est maintenant domiciliée à La Chaux-de-Fonds) raconte son histoire, les souffrances qu’elle a endurées, les tabous qu’elle a dû surmonter. Elle a créé l’association Loucha qui, dans sa langue maternelle, veut dire «Lève-toi». Lève-toi pour ne pas être excisée!

Avec les membres de son association, Odile Parel lutte pour informer, pour que cette pratique barbare régresse puis disparaisse. Son ouvrage parle aussi de la chirurgie réparatrice du clitoris et donne la parole à un gynécologue. Sans fausse pudeur, elle raconte un tracé de vie bouleversant.

On peut commander son livre directement chez elle:
Odile Parel, Forges 5, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 076 286.10.06

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?