Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Février 2014    [83]
Des apprentissages express à grande échelle
signalée par : Yvette Humbert Fink

Bien que la valeur du système suisse d’apprentissage soit reconnue, beaucoup de jeunes et d’adultes dans les pays du Sud et de l’Est ne peuvent pas se permettre une formation de 3 ou 4 ans. Des offres de courte durée sont nettement mieux adaptées à leur situation. Au Népal, le Fonds pour l’emploi, alimenté par la DDC (Direction du Développement et de l’Economie), finance des formations de 2 à 3 mois destinées à de jeunes défavorisés; on y acquiert des notions de base en électricité, maçonnerie, coiffure, cordonnerie, etc. Les sociétés formatrices touchent une partie seulement de leurs honoraires à l’issue de l’apprentissage et doivent réussir à placer les participants pour toucher le reste. Pari tenu! 16’000 personnes sont formées chaque année et 80% d’entre elles gagnent décemment leur vie après quelques mois.

D’après Un seul Monde, n° 4, décembre 2013

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?