Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Juin 2013 
Qui donc menace le plus notre sécurité ?
Auteur : Dr H. Spinner
Il y a plus d'un siècle,
l’essor écrivait…

[…] Pour le gros public […] le mot anarchiste est synonyme de va-nu-pieds ou de bandit, et ce bon public ne voit pas que profitant de ce paravent d'ignorance, les vrais anarchistes sont plus souvent en réalité, certains richards ou même parfois nos propres gouvernements.

Lorsqu'une personnalité marquante a failli, ne cherche-t-on pas à étouffer l'affaire et à mettre le délinquant «hors la loi», en le faisant planer au-dessus. De tels actes d'anarchie sont sans doute présents dans la mémoire de chacun. Nous connaissons tel magistrat qui mérite la prison et qui malgré cela continue tranquillement à administrer le bien public.

Ce qui est plus commun encore c'est le «vol»" pratiqué par 75% des contribuables à l'égard du fisc. Nous avons interrogé à ce sujet quantité de citoyens et la forte majorité a répondu: «Nous serions bien nigauds de payer autant à l'Etat. Il ne sait pas administrer.» Parmi ces citoyens, il y avait des membres des autorités communales et cantonales. Un avocat célèbre comme défenseur de l'ordre public est un des plus grands voleurs, à l'égard de ses compatriotes. Un commerçant qui laisse entendre bien haut que l'Etat n'a rien à voir dans ses comptes et qu'il ne paiera jamais que ce qui lui fera plaisir est un antisocialiste féroce.

Nous pourrions citer quantité de ces cas. Mais n'oublions pas le plus typique. Dans un de nos Grands Conseils se discutait une nouvelle loi sur les impôts. Le chef du Département des finances, homme probe et loyal, demandait que les contribuables qui défalquent des dettes de leur fortune fussent obligés de faire la preuve de ces dettes et d'en indiquer le créancier. Alors se leva un grand conseiller, ennemi né des socialistes et anarchistes: «Messieurs, dit-il en substance, ne faisons pas cela. Les créanciers ne tiennent pas du tout à ce que l'on sache qu'ils ont prêté de l'argent. Il y a des capitaux ignorés par le fisc et du jour où ils devront payer l'impôt, ils émigreront». Le capitaliste qui poussait ainsi au mépris de la loi, à l'«anarchie» est un pilier d'église et joue un grand rôle politique. Il passe pour un modèle de loyauté et d'honnêteté; et il y réussit à faire passer son amendement. […] Tout en reconnaissant hautement tout ce qu'il y a chez nos concitoyens et chez nos autorités de dignité et d'intégrité, nous regrettons que l'anarchie ait aussi sa place dans certains de leurs actes.»

Publié sous le titre Les anarchistes en Suisse
signé Dr H. Spinner

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?