Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2013 
Liberté de la presse - Collaborons plutôt…
Auteur : l’essor
Il y a 73 ans,
dans l’essor
(19 juillet 1940)

Il y a 73 ans, l'essor écrivait à propos de la liberté de la presse

« L'essor fait ses écoles et il est aux prises avec la censure qui lui inflige un blâme sévère et le menace de le soumettre au contrôle préventif à la moindre récidive. L'essor s'étonne un peu. Il avait tâché de satisfaire aux exigences et il avait amendé déjà plus d'un passage dans les textes qui ont été imprimés. Et puis il lit les journaux, ses confrères, il voit ce qui s'imprime et il pourrait citer tel article qui en dit pour le moins autant que ce que disent les lignes incriminées.

Pourquoi est-on si sévère et si impatient envers lui? En bonne conscience l'essor pense qu'il est digne de figurer parmi les journaux qui, d'après la définition du Conseil fédéral, se soumettent à la discipline nécessaire, quitte à recevoir, si par erreur ou accident ils ont failli, une observation de nos autorités de surveillance. Oui, messieurs de la censure, au lieu de nous regarder comme chien et chat, tendons-nous la main de fraternelle collaboration. Si vous avez accepté les fonctions de police qui vous ont été confiées, c'est sans doute et uniquement pour servir la patrie; mais nous aussi: croyez-le bien nous sommes de bons Suisses, et nous avons la même ambition. […]

Le problème à résoudre n'est d'ailleurs pas commode. Le Conseil fédéral nous invite à considérer notre pays comme une petite tache blanche, de la forme que l'on sait, sur un immense champ noir. On nous prie d'attacher notre regard sur cette tache en ignorant tout ce qui l'entoure, comme si rien de ces choses périphériques ne nous concernaient. […]

Le Conseil fédéral nous invite à user de prudence et de dignité, c'est ce que nous nous efforçons de faire. […] Nous pouvons nous y aider les uns les autres, mais on n'obtiendra rien de bon par voie de simples prescriptions autoritaires et de brimades à l'égard des bons citoyens. »

Extraits de « Collaborons plutôt »,
éditorial de l'essor du 19 juillet 1940, signé par le rédacteur général.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?