Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier

Juin 2011 °
Il faut hiérarchiser les informations
Auteur : Le comité rédactionnel de L'Essor

Comme tous les accusés, Dominique Strauss-Kahn a droit à la présomption d'innocence. La justice américaine dira si l'ancien directeur du FMI est coupable ou non de tentative de viol.

Depuis plusieurs semaines, les journaux français consacrent des pages entières à cette triste affaire. Même les journaux suisses s'y sont mis et donnent à la conduite de Dominique Strauss-Kahn une importance qui rejette dans les pages intérieures les massacres de Syrie, les morts de Libye et le naufrage des bateaux des réfugiés. Les journaux ont totalement perdu le sens de la hiérarchisation des nouvelles. Une question se pose avec toujours plus d'acuité: le rôle des journaux est-il d'informer et de forger les opinions ou de faire appel aux plus bas instincts des lecteurs sous prétexte que ceux-ci sont principalement intéressés par la règle des 4 ‘S': sang, sexe, sport et show business.

Pendant que Dominique Strauss-Kahn attend son jugement (dans un appartement de 600 mètres carrés, dont la location est estimée à 50'000 francs par mois !), il se passe des choses beaucoup plus importantes dans le monde. Par exemple, la catastrophe nucléaire de Fukushima va sans doute entraîner la mort de milliers de personnes dans les années à venir et la contamination pratiquement éternelle de toute une région. L'émotion étant retombée, les nouvelles du Japon sont aujourd'hui résumées en quelques lignes.

Du nucléaire, parlons-en puisque les Chambres fédérales en ont longuement débattu. Discussion surréaliste mettant aux prises des adversaires aux conceptions totalement différentes. D'un côté, il y a ceux qui accordent la priorité absolue à la sécurité et qui estiment que les dangers encourus exigent une fermeture rapide des centrales. De l'autre côté, il y a les représentants de l'économie et de la majorité de la droite qui raisonnent uniquement en termes de rendement.

Soyons clairs: si la sécurité du pays passe par une augmentation du coût de l'électricité, il n'y a pas l'ombre d'une hésitation à avoir. Ceux qui font peur en parlant uniquement de pénurie et d'augmentation du prix du kilowatt/heure sont de dangereux profiteurs et de sinistres inconscients.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?