Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2011 
Habitat pour personnes âgées entre domicile et EMS
Auteur : Francis Kneuss

Parmi les évidences aujourd'hui connues et reconnues, il y a le vieillissement prolongé de la population dans nos sociétés occidentales. Derrière ce fait sociologique à la fois réjouissant et aussi un peu inquiétant, porteur d'espoirs et d'inquiétudes, se profile tout un mouvement de réflexion et d'actions que nous allons tenter de résumer dans le domaine particulier de l'habitat.

Tout d'abord un nécessaire rappel: seulement une personne sur dix âgée de 65 ans et plus vit en EMS; cette proportion s'élève à une personne sur quatre au-delà de 80 ans. Inversement cela veut dire que trois personnes sur quatre vivent à domicile à plus de 80 ans. Cette réalité souhaitée par tout un chacun n'est d'ailleurs pas toujours aussi souriante qu'il n'y paraît. Une proportion non négligeable «paie» cette indépendance par un isolement social avec son cortège de difficultés: solitude, malnutrition, perte de repères, etc. Il est cependant le prix qu'acceptent de payer certains aînés pour conserver « leur liberté» qui est par essence une notion assez personnelle et subjective. Heureusement, aujourd'hui, s'ouvrent de façon bien réelle des perspectives à ce qui a constitué des années durant une alternative simple et difficile: domicile où EMS.

On peut distinguer deux grandes orientations générales: les appartements adaptés et les appartements protégés. Je ne vais pas évoquer ici les centres de jour, l'hôpital de jour ou de nuit qui constituent des alternatives supplémentaires permettant de prolonger le maintien à domicile. Cette classification n'obéit hélas pas encore à un langage commun car dans nos différents cantons romands une appellation ne recouvre pas nécessairement la même réalité.

Par appartements adaptés, on entend généralement des structures de 2 à 3 pièces sans barrières architecturales avec sanitaires dimensionnés pour un accès handicap et bien sûr accessibilité garantie par un ascenseur. Il peut s'agir d'immeubles dédiés à cette vocation ou d'immeubles multi-générationnels plus en vogue aujourd'hui. Ce type d'appartement ne comprend pas d'encadrement médical en dehors de l'intervention des services d'aides et de soins à domicile qui est personnelle et adaptée aux besoins de la personne. En revanche, d'autres services peuvent être proposés: téléalarme, aide aux courses, locaux communs d'animation, etc. Ils constituent des prestations payantes en plus des frais locatifs de base.

Dans ce concept d'appartements adaptés, Pro Senectute-pour la Vieillesse-Arc Jurassien développe un concept novateur appelé DOMINO; soit domicile nouvelle option. Il s'adresse à des personnes âgées seules et réunit dans une grande surface de 4 à 6 personnes qui possèdent chacune un espace personnel, soit une grande chambre avec sanitaires complets et des espaces communautaires; salon, salle à manger et cuisine entièrement équipée. La vie quotidienne s'y déroule librement dans le respect des uns et des autres, développant l'entraide et favorisant la création de liens relationnels dans le cadre de la vie quotidienne. Cette organisation inclut la présence d'une auxiliaire de vie quelques heures par semaine, disponible pour le bien être des locataires. Elle facilite en outre l'intervention de l'aide et des soins à domicile. Enfin, c'est une formule financièrement plus accessible que des appartements indépendants.

Les appartements protégés se distinguent par l'intégration de services et de prestations de soins. Ils offrent un encadrement important, voir continu, à des personnes présentant des fragilités ou des formes de dépendance plus importantes et avérées. Ils se situent assez souvent à proximité d'un EMS qui étend ses prestations à cette forme d'organisation. Il va de soi que les conditions  architecturales sont de même nature que les appartements adaptés avec en plus des systèmes d'alarme plus élaborés. Les conditions financières sont en rapport avec les prestations servies et se situent à mi-chemin entre le coût journalier d'un EMS et celui d'une structure adaptée.

L'encouragement des collectivités publiques à ces différentes réalisations est aujourd'hui unanime; toutefois les réalisations concrètes relèvent souvent de l'initiative privée. Cette matérialisation de la diversification de l'habitat pour personnes âgées devrait inciter la population concernée à réfléchir assez tôt et alors qu'elle a encore toutes ses facultés pour définir l'orientation qu'elle veut donner à son habitat futur, donc à son organisation de vie avant que l'accident ou la maladie ne force à prendre des décisions hâtives souvent génératrices de frustrations et de peine.

Les offices régionaux de Pro Senectute-Arc Jurassien peuvent, à la demande, fournir des informations sur ces différentes variantes aux personnes intéressées.

Francis Kneuss
Ex-directeur du home
La Résidence, au Locle

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années;
on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau; renoncer à son idéal ride l'âme.
Général MacArthur

La vieillesse embellit tout: elle a l'effet du soleil
couchant dans les beaux arbres d'octobre.
Maurice Chapelan

Si la jeunesse est la plus belle des fleurs,
la vieillesse est le plus savoureux des fruits.
Sophie Swetchine
Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?