Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Octobre 2010 
Pour redécouvrir notre ami Pierre Cérésole

Au service de la paix

Le 25 septembre dernier, la Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds inaugurait, devant un parterre fourni de visiteurs s'étant déplacés pour l'occasion, une intéressante exposition consacrée à Pierre Cérésole. Nul besoin peut-être de présenter aux lecteurs de l'essor cette grande figure du pacifisme suisse. Pierre Cérésole fût le fondateur et la figure de proue du Service Civil International (SCI), organisation qui existe toujours, se veut une alternative morale au service militaire et continue d'organiser des chantiers de service dans le monde entier, au cours desquels des volontaires reconstruisent par exemple des villages détruits lors de catastrophes.

S'il nous plaît pourtant de braquer les projecteurs sur cette exposition, c'est que, pour la première fois, une institution officielle contribue à faire connaître Pierre Cérésole à nos contemporains. Que ce travail décisif émane de la Bibliothèque de La Chaux-de-Fonds n'étonnera personne. Son directeur, M. Jacques-André Humair, et ses collaborateurs œuvrent depuis longtemps à la conservation et la valorisation de fonds d'archives connexes, dont ceux d'Edmond Privat et de Max-Henri Béguin, du CENAC (ex-Centre Martin Luther-King), pour ne citer que ceux-là.
Liste complète sur cette page Internet: cdf-bibliotheques.ne.ch/ArchivesImprimees

Conçue et réalisée en collaboration avec le SCI, cette exposition intitulée Pierre Cérésole (1879-1945), une vie au service de la paix présente sous la forme de panneaux et de documents originaux les principales étapes du parcours exceptionnel de celui qui aura façonné et porté le SCI sa vie durant. Elle présente également quelques jalons historiques sur les thèmes de l'objection de conscience et de la non-violence ainsi que des témoignages de civilistes ayant participé à des chantiers internationaux qui mettent en lumière l'héritage de Pierre Cérésole.

A partir de la Première Guerre mondiale, il travaille sans relâche pour tenter de mettre en place un service civil pour les objecteurs, lançant même une pétition fédérale en 1922-1923. Il faudra attendre plus de septante ans pour que soit mis en place en Suisse un service d'intérêt public, en remplacement des obligations militaires pour les personnes qui se déclarent en conflit de conscience. En effet, jusqu'en 1996, celles-ci étaient jugées par un tribunal militaire et condamnées à effectuer une peine de prison. Nous mesurons aujourd'hui le chemin parcouru.

Pierre Cérésole passera une dizaine d'années dans le canton de Neuchâtel pendant lesquelles il aura l'occasion de s'illustrer par différents coups d'éclats et manifestations politiques et antimilitaristes. Homme de conviction, pionnier de la non-violence, Pierre Cérésole a parcouru l'Europe, l'Asie et l'Amérique. Sur le plan spirituel, il avait rejoint la Société religieuse des amis (Quakers). Avec les participants volontaires de ses chantiers venant d'autres pays, il lui arrivait de communiquer en espéranto. C'était de toute évidence un personnage d'exception. Rares sont les hommes comme lui qui ont osé confronter leurs contemporains à leurs propres contradictions. Sa nomination au Gymnase de La Chaux-de-Fonds en 1926 avait d'ailleurs défrayé la chronique.

En inaugurant cette exposition que vous pouvez visiter jusqu'au 15 janvier 2011, la Bibliothèque de la Ville a souhaité rendre hommage à l'œuvre exceptionnelle de ce personnage emblématique et internationaliste de la lutte pour la paix. L'exposition traduite en allemand et en anglais est accompagnée d'une brochure 1, et voyagera notamment à Lausanne, à Winterthour et en Inde!


[1] Pierre Cérésole (1879-1945): Une vie au service de la paix. Textes de: Sylvie Béguelin, Michel Mégard, Joel O'Neill, Philipp Rodriguez. Avec une préface de Jacques-André Humair. Mise en page par Marilena Andrenacci. La Chaux-de-Fonds: Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds, Service Civil International, 2010. 40 pages, illustrations.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?