Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Juin 2010
Quand l'effet d'annonce tient lieu de remède
Auteur : Journal Marianne
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2016 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

«La crise financière avait donné la main aux gouvernements pour remettre d'aplomb – et si possible dans le droit chemin – un système financier ébranlé par ses propres folies. On a dénoncé les banksters; on a chanté la «régulation» sur tous les balcons; on a menacé les hedge funds, les paradis fiscaux et les agences de notation de réformes cruelles et sans pitié; on a réuni des G20 de crise, publié des communiqués triomphalistes, proclamé le retour de la morale de l'effort. Et puis… plus rien. Bernique. La montagne n'a même pas accouché d'une souris. Dès lors, les traders, les agences de notation, bref les marchés, comme on dit à la télé, se sont dit que le pire, pour eux, était passé. Ils se sont donc ressaisis. Les banquiers ont récupéré leurs bonus, les banques leurs profits, les agences de notation leurs analyses criminelles pour les peuples. C'est de nouveau le Bal des vampires qui se joue dans l'économie européenne.»

paru dans Marianne, du 8 au 14 mai 2010

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2021   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?