Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2009 
Notre monde a besoin d’une véritable créativité
Auteur : Carolus


Pour moi la créativité d'aujourd'hui ce n'est pas seulement le grand art, les grands discours, la célébration des marchés de toutes sortes, les casinos de la consommation artistique et culturelle... c'est: « relier le ‘cerveau' avec les ‘mains' en passant par le ‘cœur' » (message du film visionnaire « Metropolis » de Fritz Lang, réalisé en 1927).

Dans notre société occidentale d'abondance, de superflu, de trop-plein, nous payons le prix de la créativité sans bornes de nos publicistes, de nos marchands de rêves… au détriment des 80% de l'humanité à qui il reste 20% des ressources naturelles.

Je partage la pensée de Jean-Marie Pelt: la créativité « c'est rompre enfin le cycle infernal de la violence, de la haine, apprendre à aimer, à s'aimer, telle est la grande aventure de l'humanité avec la merveilleuse expérience de créer un autre monde ».

Maintenant, en période de crise plus qu'à toute autre époque encore, se pose la question de l'innovation dans nos sociétés à tous les niveaux: social, énergétique, humain.

Il va falloir (ré)apprendre à « accommoder les restes » en associant l'intelligence créative de tous en faisant confiance aux citoyens pour les accompagner, les aider à devenir plus créatif.

« On peut faire œuvre de création même sans être artiste, ni savant, ni découvreur du moindre bidule, mais juste inventeur de ses propres relations, de son monde, extérieur et intérieur, de sa vie, de sa gestuelle, avec un réel degré d'autonomie par rapport à ce que nos ancêtres ont fait avant nous, alors, oui, nous vivons sur une planète habitée par des milliards de créateurs, au moins potentiels. Et c'est donc une question très intrigante: dans notre monde en pleine ébullition chaotique, cet élan innombrable saurait-il orienter la suite de notre aventure, individuelle et collective, vers des horizons harmonieux? » (Patrice van Eersel).

« Ce dont notre monde d'aujourd'hui a besoin, c'est d'une véritable créativité, par opposition aux méfaits de notre société de consommation où le véritable analphabétisme n'est pas l'incapacité de lire et d'écrire, mais l'incapacité de créer » (Friedensreich Hundertwasser).

« Rien ne tue plus sûrement la pensée, la créativité, le rêve, la lucidité ou le délire que le travail intensif, l'efficience, l'amour frénétique du gain, la course au profit et aux boulots profitables » (extrait de Vivre en survivant de Jacques Sternberg).

Et j'aimerais conclure avec Boris Cyrulnik: « ll faut avoir une part de délire, c'est la poésie, c'est l'incertitude, c'est l'hésitation, c'est le trouble, et c'est la source de la créativité ».


Carolus est le nom d'artiste de Carol Gertsch,
bâtisseur d'images (tel qu'il se définit lui-même)

 

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?