Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2009 °
Les grandes peurs de l’humanité
Auteur : Emilie Salamin-Amar


Pourquoi de tout temps les êtres humains ont-ils eu peur de ce qui est étrange à leurs yeux? Pourquoi ceux qui viennent d'ailleurs les effraient-ils autant? Enfin, pourquoi tout ce qui ne s'explique pas scientifiquement, provoque autant d'inquiétudes? Quelle que soit l'époque, dans l'imaginaire collectif, il y a toujours eu une grande place pour des peurs quelque peu irrationnelles. Bien sûr, l'origine de ces peurs varie selon les époques, les régions et les croyances.

C'est le ciel qui intrigue plus particulièrement: depuis que les avions et autres fusées sillonnent l'espace et, surtout, vu la prolifération du nombre de satellites mis en orbite, on se demande, on s'interroge, si d'autres êtres vivants ne veulent pas notre destruction! Pourtant, on sait bien aujourd'hui que le reste de notre système solaire est inhabité et que les petits hommes verts ne viendront certainement pas de la planète rouge. Pourtant, l'angoisse persiste, relayée par des rumeurs périodiques d'observateurs d'OVNI, sans oublier les films et les mauvaises séries télévisées en mal d'inspiration.

Certains se souviennent d'une fameuse émission de radio dans laquelle Orson Welles lisait une adaptation de La guerre des Mondes de H.G. Wells. Plus d'un million d'Américains étaient persuadés que les Martiens allaient débarquer sous peu… il n'en fut rien! Mais la peur était bien réelle, certains magasins ont même été pris d'assaut, tels que les armureries…

Pourtant, certaines découvertes, tel que le radium par les époux Curie, ont été susceptibles d'engendrer momentanément, le rêve et l'espoir d'une vie meilleure grâce au nucléaire. On fabriqua alors des crèmes de beauté à base de ce métal, des eaux minérales radioactives, des potions magiques. Chacun imaginait qu'une ère de fécondité venait de commencer. Jusqu'au jour où deux bombes atomiques sont larguées sur le Japon durant la Deuxième Guerre mondiale. C'est alors qu'une peur panique s'est emparée des populations, assimilant le nucléaire à la destruction, aux cancers et autres malformations congénitales. Bien que de nos jours, grâce aux centrales nucléaires, nos chaumières sont agréablement tempérées et que nous bénéficions d'un éclairage public dans toutes les agglomérations, ce qui améliore nettement notre sentiment de sécurité.

Le nucléaire engendre encore et toujours la peur dans tous les pays qui fabriquent de l'électricité avec de l'uranium. Et pourtant, c'est bien grâce à cette avancée technologique que nous pouvons bénéficier d'outils thérapeutiques de pointe, sauver des vies, bien qu'elle provoque la panique et ce, quelle que soit la dose de radiation. Certaines personnes pensent même, qu'en touchant au cœur de la matière les savants auraient transgressé les lois de la nature et s'attendent à une punition divine...

A la fin du premier millénaire, les superstitions allaient bon train et les plus folles croyances religieuses se propagèrent: on annonça la fin du monde. Pour certains, le passage d'une comète dans le ciel ou une épidémie étaient les signes avant-coureurs de la colère divine. On désigna des responsables, accusés d'avoir pactisé avec le diable, qui furent brûlés sur des bûchers. Avec le temps et l'avancée de la science, nous savons aujourd'hui que ces phénomènes sont naturels.

Tout le monde se souvient du passage de l'an 2000, un vent de panique a soufflé sur la planète. De folles rumeurs laissaient supposer que tout le système informatique allait s'effondrer, disparaitre à jamais. Il n'en fut rien!

Alors, une seule question se pose: ces peurs relèvent-elles d'une interrogation immémoriale de l'humanité, à savoir: comment ou peut-on expliquer le monde? Pourquoi sommes-nous sur Terre? Derrière ces deux questions élémentaires se cache peut-être un besoin essentiel de compréhension des choses et des êtres. Plus le temps passe et plus le niveau du savoir augmente et plus les gens s'interrogent. Le lit des nouvelles peurs à venir se creuse chaque jour.



« La cause d'où naît la superstition, qui la conserve et l'alimente, est donc la crainte. »
Spinoza, Traité théologico-politique

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?