Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2008    [81]
La paix à l’école

C’est un Palestinien, Ibrahim Issa, qui, à Bethléem, dirige la Hope flowers school créée en 1984 par son père. Cet activiste non-violent, né dans un camp de réfugiés, rêvait de bâtir une nouvelle génération de Palestiniens et d’Israéliens qui croient à la paix et à la coexistence. Son fils a repris l’école. Au programme: l’hébreu, la culture israélienne et les autres cultures. Les cours de religion sont interconfessionnels et tous les élèves y participent.Cette école est enregistrée auprès de l’Autorité palestinienne qui l’agréée mais ne la finance pas. Les relations avec Israël sont plus complexes et moins agréables mais notre but, dit I. Issa, est que les élèves arrivent à voir les similitudes entre leurs religions respectives et apprennent à valoriser et respecter leurs différences.

D’après Le Courrier, mars 2008

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?