Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Octobre 2007
Retrouver les gestes simples et le bon sens
Auteur : Annette Nenavoh
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Responsable de notre santé, retrouvons les gestes simples et le bon sens pour se maintenir en santé. Se laver les mains avant de se mettre à table; se couvrir suffisamment avant de sortir, préférer un pull-over supplémentaire ou une couverture pour la nuit plutôt que des pièces surchauffées. Quand la grippe nous guette et que le thermomètre prend l'ascenseur, prenons du repos en compagnie d'un thermos de boissons chaudes. Economisons un vaccin anti-grippe qui affaiblit nos défenses immunitaires.

Au lieu de cela, les entreprises pharmaceutiques nous bombardent de publicité de bien-être, de médicaments frisant le charlatanisme, des capsules pour la mémoire, des vitamines à prix d'or. Que leur importe que nous restions en santé du moment que leurs bourses ne désemplissent pas. Et tout est bon pour augmenter le prix des médicaments. Les médicaments génériques sont changés régulièrement d'appellations pour appâter les clients alors que la formule reste la même. Que dire des bruits que fait courir la concurrence sur tel ou tel médicament pour le faire couler auprès des médecins?

Que penser de notre alimentation actuelle: pizzas toutes prêtes, salade pré coupée, légumes arrosés de pesticides, viande bourrée d'additifs, jus de fruits gorgés de conservateurs. Notre corps souffre et se rend malade. Ce n'est pas un retour en arrière avec nos recettes d'antan mais un retour au bon sens qui permettrait de refaire nos pizzas maison, nos salades personnalisées et nos pâtisseries odorantes. Que dire de ces bonbonneries qui s'ouvrent à tous les coins de rue alors que nos enfants souffrent déjà d'obésité. De nouveaux drogués apparaissent: ce sont les drogués du sucre.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?