Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier

Août 2007 
Entre dénonciation et respect du prochain
Auteur : Rémy Cosandey

Au cours de ces dernières années, quelques abonnés ont renoncé à l’Essor, estimant que son ton était devenu trop consensuel et qu’il prenait trop souvent des pincettes pour dénoncer les injustices et les dérives de notre mon-de. Message reçu dix sur dix: nous avons utilisé des mots un peu plus sévères pour stigmatiser les exploiteurs et les fauteurs de guerre. Mais nous avons toujours pris la peine d’éviter les attaques personnelles, considérant que nous combattions des idées et non des personnes.

Aujourd’hui, nous sommes perplexes car un de nos lecteurs nous signale qu’il ne désire plus recevoir notre journal en nous disant: «En dernière page, il est écrit que l’Essor est un journal indépendant travaillant au rappro-chement entre les humains et à leur compréhension réciproque. Or, je lis en première page: … le pays dont les auto-rités et les puissances de l’argent sont en train d’écraser le peuple… une justice sans vergogne et sans pudeur, des conseillers fédéraux sans cœur… le peuple se fait tromper… Dans ma conception des choses, ce n’est pas avec ce type de phrases que l’on travaille au rapprochement entre les humains». Nous avons adressé un accusé de réception à cet abonné, en l’informant que nous ferions connaître notre réponse à l’ensemble de nos lecteurs. C’est là le but de cet éditorial.

L’Essor, dans la charte qu’il a adoptée en mai 2005, affir-me la primauté des valeurs de partage et aspire à participer à l’éveil des consciences. Tout en rappelant qu’il est un journal engagé, il souligne qu’il a placé l’être humain au centre de ses préoccupations et qu’il milite pour des causes et des valeurs allant dans ce sens. Ses engage-ments s’articulent autour de quatre thèmes principaux: la cause de la paix, la pratique de la solidarité, le respect de la vie et l’ouverture à la créativité.

Défendre ces grands principes tout en ménageant ceux qui les bafouent n’est pas chose facile. Les membres du comité rédactionnel essaient de trouver un juste équilibre entre le respect qui est dû à chaque être humain et la dénonciation des actes attentatoires à la paix et à la solidarité qui sont commis à travers le monde. Ils s’expriment avec leur enthousiasme et leur idéal, parfois aussi avec quelques excès de langage.

La grande question est celle-ci: jusqu’où peut-on ac-cepter sans condamner? En d’autres mots, où faut-il si-tuer la limite entre l’indignation et la condamnation? A quel moment notre esprit de jugement comporte-t-il une part d’intolérance? Chers lectrices et chers lecteurs, nous n’avons pas de réponse toute faite à vous offrir. Nous pouvons seulement vous réaffirmer notre volonté de fai-re de l’Essor un espace de réflexion et d’ouverture. Nous avons besoin de vos conseils et de vos remarques. Nous ne prendrons jamais ombrage de vos critiques car c’est pour vous et avec vous que nous voulons assurer la pérennité de l’Essor.

Merci.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?