Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Octobre 2006
Bruits de papier… Le poisson fumée
Lu par : Edith Habersaat
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Nouvelle venue dans le monde des Lettres romandes, haute en couleurs, en poésie et en originalité, cette publication résulte d’une collaboration entre huit personnes qui ne se connaissaient pas il y a un an! Leur rencontre affective et sélective autour du «surréalisme» et de ses données fondamentales a abouti, après quelques explorations et détours, à une forme écrite de leurs sentiments et de leur recherche du merveilleux, bien que le monde dans lequel nous vivons ne se prête guère à ce type d’expérience: les auteurs se situent en effet aux antipodes de l’efficacité productiviste et performante qui domine. Très vite, ce qui pourrait devenir une norme (re-passionner la vie) trouve des obstacles sur sa route. Et il leur faut alors «composer», ainsi qu’on le dit. Le poisson fumée montre son nez (ceci n’est pas un titre, mais un cadavre exquis…) est la matérialisation d’une série de choix et de compromis.

Parce que les auteurs de cette publication n’aiment ni les effets d’annonce, ni les faux espoirs, ils ne peuvent dire si ce numéro sera le premier d’une longue lignée ou un enfant mort-né. Quoi qu’il en soit, le lecteur aura sa part de risque et de responsabilité dans leur aventure s’il le souhaite! On ne peut en effet imaginer une suite sans des lecteurs passionnés ne se limitant pas au jeu de rôle de consommateurs, mais osant produire à leur tour avec un talent qui ne demande qu’à s’épanouir. Le vœu des auteurs est donc de produire ensemble, avec les lecteurs aussi, de l’émotion, tant il est vrai que celle-ci est rare.

Leur publication sans nom parce qu’innommable en l’état n’est que l’aboutissement provisoire d’un travail mis en forme par un groupe. Parmi ces femmes et ces hommes (Cercle des Parfumeurs: Laurence, Deidre, Michel, Jean-Paul, Patrick, Giacomo, Daniel, Albert), aucun ne fait de sa création une profession, et cela est intentionnel tant ils exècrent les professions de foi. Ils nous invitent alors volontiers dans leur suite. Nous y invitent pour que l’aventure continue! Vous pouvez obtenir leur publication en contactant: almadoanor (chez) bluewin.ch

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?