Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Août 2006 
Art et Paix
Auteur : Delia Mamon
Les valeurs de l'essor
La cause de la Paix

La créativité artistique avait toujours apporté la beauté aux êtres humains. Au Moyen âge, sa beauté avait bien plus qu’un but esthétique. Elle servait à illustrer des récits, attirer le regard, susciter l’émotion et parfois la foi, mémoriser le message, apporter la quiétude.

L’art de la Renaissance cherchait la perfection et voulait élever l’homme, celui du Baroque, représenter les émotions. À partir du 18e, l’art se focalisa sur l’impact visuel: les pastellistes sur un art léger, les impressionnistes sur la lumière et les couleurs, les cubistes sur la tridimensionnalité de la forme.

Puis vint Guernica de Picasso. Une oeuvre forte criant l’horreur de la Guerre d’Espagne par une imagerie symbolique. Dès lors, l’art coté dédaigna la beauté qui inspire au profit d’un art cru exprimant des messages d’angoisse et de révolte tirant le spectateur vers le bas. Pourtant, c’est en ces temps moroses que l’art pourrait redonner espoir et inspiration.

Aline Rohrbach, de notre Groupe Art et Paix, écrit: «L’Art permet des rencontres merveilleuses. En touchant le sens humain universel, il peut aussi contribuer à contenir les violences de ce monde. Quand il ne reste plus rien, demeure l’hypersensibilité artistique, un lien entre les humains que tout semble séparer. Du beau naîtra le bon. Cette voie donne un sens au bonheur de partager son art: être artiste aujourd’hui, c’est aussi la responsabilité de contribuer à tisser cette toile d’humanité.» Nos projets art et paix iront en ce sens.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?