Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier

Juin 2006 
Brisons les murs, jetons des ponts !
Auteur : Rémy Cosandey

Les Chinois ont construit leur Grande Muraille pour se préserver des invasions mongoles; aujourd’hui, les envahisseurs sont de paisibles touristes. Les Soviétiques ont élevé le Mur de Berlin pour empêcher les Allemands de l’Est d’échapper à leur pesante domination; aujourd’hui, les pierres de cette fortification servent de témoignage aux uns et de souvenir aux autres.

Les murs ont pour fonction de séparer et d’isoler. Ils suscitent des sentiments de rejet, voire de haine. C’est pourquoi, il faut briser ceux qui existent et dénoncer ceux qui s’érigent. Parmi les constructions en cours, il en est deux dont les desseins et les dimensions méritent une condamnation sans appel. La première est le mur dont les Israéliens ceinturent leur territoire sous prétexte de se prémunir contre les attaques des kamikazes palestiniens. La seconde est la barrière de sécurité de 600 kilomètres que les Etats-Unis vont construire le long du Rio Grande pour se protéger de l’invasion de nouveaux immigrants mexicains.

Si tous les murs qui séparent les humains sont stupides, ceux-ci le sont tout particulièrement. Tout d’abord parce qu’ils vont exacerber les passions, accroître les tensions, augmenter l’incompréhension entre les dominants et les dominés. Ensuite parce qu’ils coûteront des milliards de francs et qu’il serait beaucoup plus utile de consacrer cet argent à des projets de développement, sources d’apaisement des conflits et de rapprochement entre les peuples.

Osons rêver un instant! Et si on remplaçait les murs par des ponts? Parmi cent bonnes raisons, contentons-nous d’en citer trois: 1) les ponts peuvent être de véritables oeuvres d’art, à l’image du Golden Gate à San Francisco ou du viaduc de Millau; 2) ils permettent de franchir des obstacles dus aux caprices de la nature; 3) ils ont pour vocation de réduire les frontières qui séparent les hommes.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?