Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Avril 2006 
Soyez savants, devenez prophètes - G. Charpak et R. Omnès
Auteur : Yvette Humbert Fink

Soyez savants, devenez prophètes
G. Charpak et R. Omnès
Éditions Odile Jacob

«La main à la pâte», une approche pédagogique originale et ambitieuse qu’expérimentent depuis quelques années au moins 10% des professeurs d’école français. Cette méthode, présentée par Georges Charpak dans son ouvrage Soyez savants, devenez prophètes (G. Charpak et R. Omnès), se base sur la faculté des jeunes enfants d’expérimenter tout ce qui les entoure. G. Charpak dit même que «le comportement instinctif d’expérimentation appartient de manière essentielle à l’espèce humaine. L’homme est un animal qui expérimente.»

Afin de faire de nos enfants des êtres qui observent, réfléchissent, émettent des hypothèses, vérifient et ainsi se forgent leur propre opinion, il faut mettre en place une «alphabétisation scientifique des enfants de la planète». L’expérience, commencée aux Etats-Unis, se poursuit en France et s’étend même dans des pays lointains. A Bogota, par exemple, dans 5 lycées, la méthode soulève l’enthousiasme.

De quoi s’agit-il? Simplement, de donner aux enfants le plaisir de découvrir le monde et ses lois en maniant des objets simples, bien choisis. «Il y a une grande parenté entre les démarches des jeunes enfants qui découvrent le monde et celle des chercheurs scientifiques engagés dans le déchiffrage des secrets de la nature. » Les maîtres reçoivent une formation en ce sens; ils sont assistés par des scientifiques, souvent des étudiants intéressés par cette approche, et expérimentent des «modules» proposés à raison de 3 séances d’une heure trente par semaine, sur une durée de deux mois et demi par module, Le matériel est simple et peu coûteux. Les quelques années de pratique ont montré qu’il existe parmi les scientifiques un immense réservoir de bonnes volontés prêtes à s’investir. Les maîtres peuvent consulter un site Internet qui leur est consacré et sur lequel près de 80 scientifiques sont en veille bénévole. Chaque séance se termine par une discussion générale avec les élèves sur le sens des expériences ainsi conduites afin qu’ils sachent qu’il ne s’agit pas d’un jeu mais d’une méthode pour acquérir des concepts fondamentaux. Cet échange fait apprendre aux enfants les règles du débat scientifique, c’est-à-dire les lois du débat démocratique.

Nous espérons de tout coeur que ces «Enfants de Demain» auront ainsi en mains les armes nécessaires pour mener le monde avec plus de sagesse que leurs aînés. Nous leur remettons l’avenir de notre planète, si belle mais si fragile.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?