Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2006 
Religions et paix

Religions et paix – l’exemple d’engagement de la Communauté de Sant’Egidio

La Communauté de Sant’Egidio est née à Rome en 1968 à l’initiative d’un lycéen, Andrea Riccardi. Elle s’est diffusée dans le monde entier et compte environ 50’000 membres sur les cinq continents.

La paix est l’axe porteur des activités de Sant’Egidio : paix entre les nations, paix entre les hommes, mais aussi paix sociale et paix des coeurs à travers la lutte contre la pauvreté et toutes les formes d’exclusion. Sur le plan international, Sant’Egidio s’est fait connaître en 1992 lorsque les accords de paix mettant fin à 17 ans de guerre civile au Mozambique ont été signés dans ses locaux à Rome.

Outre ses rôles de médiation dans divers conflits, la Communauté s’engage fortement contre la peine de mort. Elle a proposé, en compagnie d’Amnesty International, un moratoire mondial sur les exécutions capitales. Ce moratoire a recueilli près de huit millions de signatures. Elle soutient des personnalités engagées contre la peine de mort dans leur pays à l’instar de Sr Helen Préjean (USA) et Tamara Chikounova (Ouzbékistan).

Il y a quelques années, elle a lancé un projet de dépistage, de traitement anti-rétroviral gratuit et d’aide à la survie pour des sidéens en Afrique. Ce projet, initié au Mozambique, a été étendu depuis à plusieurs pays d’Afrique. Actuellement, plus de 15’000 personnes bénéficient de ce programme.

La Communauté de Sant’Egidio s’est implantée à Lausanne en 1990. Elle y offre un cours de français aux immigrés, notamment aux sans-papiers et aux requérants d’asile ainsi qu’un appui fraternel pour chaque personne qui frappe à sa porte, quels que soit son pays d’origine, sa culture ou sa religion. Elle est également très engagée auprès de personnes âgées.

Consciente que le dialogue entre religions et confessions différentes est une nécessité, Sant’Egidio participe à des groupes de rencontre entre musulmans et chrétiens. Avec le MDCA, un groupe ressource dans le canton de Vaud pour faciliter la connaissance réciproque entre paroisses, quartiers et centre islamiques, il a été organisé une invocation religieuse pour la paix, réunissant à la maison de l’Arzillier en janvier 2002, avec plus d’une centaine de personnes - des chrétiens de toutes les confessions et de nombreux musulmans.

Elle collabore actuellement à un projet pour la paix les 28 et 29 octobre 2006 à Saint-Maurice (VS), vingt ans après la rencontre interreligieuse d’Assise : deux journées consacrées à la recherche du dialogue et à la prière organisées au foyer franciscain. Le samedi 28 : événement public avec des conférences et ateliers. Le dimanche 29 : une conférence publique, un temps de prière simultanée des religions présentes dans des lieux séparés, une marche pour la paix et un appel de paix signé par les participants.

La prière est l’essence même de la Communauté et se trouve au coeur de sa vie. Elle est le moteur de ses nombreux engagements.

Anne-Catherine Reymond, responsable
Contact en Suisse : ac.reymondcitycable.ch
079 614 68 74
Site web général : www.santegidio.org
Prière de la Communauté Sant’Egidio : samedi soir à 19h, oratoire du Cénacle, derrière la basilique Notre-Dame, Lausanne.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?