Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Décembre 2017    [64]
L’altruisme nous rend plus heureux
Auteur : Mireille Grosjean

Extrait du livre du Dalaï Lama
«Der Appell des Dalai Lama an die Welt, Ethik ist wichtiger als Religion»
En français:
«L’appel du Dalaï Lama au monde entier. L’éthique est plus importante que la religion».
Version allemande chez Benevento.
Traduction française sous forme digitale sur tablette chez FNAC.
Choix de cet extrait pour l’essor et traduction de l’allemand vers le français: Mireille Grosjean.

Le bonheur est la seule chose qui
se double si on le partage.
– Albert Schweitzer

[…] Le bonheur ne dépend donc pas du hasard, mais il est une compétence, une capacité, que chaque personne humaine porte en soi. Chacune et chacun peut être heureux ou le devenir. La recherche moderne nous permet d’apprendre quels facteurs favorisent le bonheur et quels facteurs empêchent que nous soyons heureux. Les facteurs qui nous barrent le chemin vers le bonheur, nous pouvons les transformer pas à pas. Cela est valable au niveau de la personne, mais aussi au niveau de la société. Le but de l’éthique séculaire, laïque, consiste en une libération à court ou à long terme de toute douleur, et aussi en un développement de capacités d’aider les autres dans leur recherche du bonheur. Un aspect de l’empathie consiste en une disponibilité spontanée à agir pour le bien d’autrui. […]

Je perçois que le bonheur est actuellement dans un laboratoire de recherche. L’éthique est la science du bonheur. Cela me stimule. Nous pouvons apprendre que le bonheur est le résultat d’une maturation interne. Et je constate par là qu’il existe une grande harmonie entre les sciences modernes et les anciennes valeurs religieuses que sont la compassion consciente, la bonté aimante et le respect. C’est la science qui nous enseigne aujourd’hui que le vrai bonheur n’est pas seulement possible, mais qu’il est notre droit dès notre naissance. C’est pourquoi la science s’ouvre toujours plus en direction de la religion, mais les religions s’ouvrent également en direction de la science.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?