Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Contient espéranto     Supprimer le surlignage
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Août 2016    [4]
L’espéranto, garantie pour les cultures locales
Auteur : comm.

Selon l’UNESCO, la moitié des plus de 6000 langues du monde disparaîtra d’ici la fin de ce siècle.

Pourquoi est-ce un problème? En plus de l’injustice sociale qui se produit lorsque la langue maternelle de quelqu’un est méprisée, il est nécessaire d'être conscient du fait que les diversités biologique et linguistique sont inséparables, interconnectées et interdépendantes. De la perte de la diversité linguistique, il résulte une perte de connaissances traditionnelles essentielles à la biodiversité durable, nécessaires à la vie. «Quand une langue meurt, nous perdons une grande richesse intellectuelle, un peu comme si on lâchait une bombe sur le musée du Louvre.» (Ken Hale, linguiste étatsunien).

La langue neutre espéranto, conçue comme langue internationale, est une véritable garantie pour les cultures locales contre l’influence monopolistique de seulement une ou deux langues ethniques érigées unilatéralement en langues internationales. Les espérantophones ne veulent faire disparaître aucune langue, ils veulent que toutes les langues continuent d’exister au nom du respect des droits linguistiques de chacun et que règne la justice linguistique dans la communication internationale.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?