Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Décembre 2015 
L’avenir du monde, selon Louis
Auteur : entretien par Emilie-Salamin-Amar

L’avenir du monde, selon Louis F. (18 ans – étudiant)

1) Est-ce que le monde actuel te convient?
- Non, à cause de la montée de l'intégrisme principalement.

2) Que faudrait-il changer selon toi?
- Il faudrait changer la pensée des gens, leur vision du monde.

3) Penses-tu que tu pourras réaliser tes rêves?
- Non, car l'avenir du monde ne me paraît pas réjouissant. C'est la raison pour laquelle j'ai du mal à me projeter dans l'avenir.

4) Quel métier aimerais-tu faire? Et crois-tu que tu trouveras facilement du travail?
- Je voudrais travailler dans l'événementiel. Dans ce domaine, je pense que je n’aurai aucun mal à en trouver.

5) Aspires-tu à vivre mieux, gagner plus d'argent que tes parents?
- Oui, mais je pense que ce sera dur.

6) La créativité et l'art sont-ils indispensables pour qu'une société puisse évoluer?
- Oui, pour la créativité, mais pas forcément pour l'art. Quoique... tout dépend des domaines.

7) Crois-tu qu'il faudrait diminuer le temps de travail pour avoir plus de loisirs?
- Personnellement, je pense que si l'on veut que le monde aille moins mal, il ne faudrait pas réduire le temps de travail.

8) Penses-tu que tout est mis en œuvre pour lutter contre la pollution?
- Non. La Chine et les Etats-Unis d'Amérique continuent à polluer allègrement. Et puis, la déforestation avance à grand galop.

9) Crois-tu que l'avenir de la planète est réellement menacé? Voire compromis à jamais?
- Non. Par contre, je crains l'épuisement des ressources minières, telles que le charbon, le pétrole, la destruction des forêts.

10) Quelles seraient tes solutions pour régler les problèmes actuels, tels que la faim dans le monde, les réfugiés, l'éducation, surpopulation mondiale, les guerres, la paix?
- Pour lutter contre la faim, une répartition plus équitable, que l'état investisse des fonds dans des structures de redistribution, impliquer les chômeurs dans le processus de récupération.
- Pour les réfugiés, je suis conscient du problème, mais je n'ai pas de solution.
- Je pense que le système d'éducation suisse devrait être appliqué partout dans le monde, bien qu'il ne soit pas parfait.
- Au sujet de la surpopulation mondiale, je pense que la stérilisation des femmes issues des pays dits défavorisés est tout simplement inhumaine, et donc ne représente pas une solution valable.
- De tout temps immémoriaux, les guerres ont existé, et les fabricants d'armes font nettement progresser le PIB des pays occidentaux concernés. Raison de plus, pour que les guerres ne s'arrêtent pas dans l'immédiat, ni même peut-être jamais.
- Quant à la paix dans le monde, je suis quelque peu sceptique malgré le fait que quelques rares personnalités se soient distinguées. Je pense plus particulièrement à Mandela et Gandhi, pour ne citer que ces deux grands hommes.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?