Logo Journal L'Essor
2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 et 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier   index de ce numéro

Décembre 2015    [1]
Deux grands vainqueurs: les abstentionnistes et la droite
Auteur : Comité rédactionnel de l’essor

Les sondages ne s’étaient pas trompés: la Suisse a nettement viré à droite lors des élections fédérales du 18 octobre dernier. Avec 98 sièges, l’UDC et le parti libéral-radical, avec l’appui de la Lega tessinoise et du MCG (Mouvement des citoyens genevois) disposeront de la majorité absolue au Conseil national.

Mais, davantage encore que la droite, c’est le peuple des abstentionnistes qui a gagné puisqu’il représente un peu plus du 50% du corps électoral. Pourquoi s’abstenir? Il y a ceux qui ne comprennent rien, il y a ceux qui sont contents de leur sort et qui ne veulent pas de changement, il y a enfin ceux qui conteste le système même. Dans tous les cas, les abstentionnistes ont favorisé la montée de la droite et ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes lorsque la majorité du Parlement prendra des décisions contraires à leurs intérêts.

Un grave danger pèse sur le pays. En effet, une majorité de droite risque de construire de nouvelles centrales nucléaires, de favoriser le trafic routier au détriment des transports en commun, d’augmenter l’âge de la retraite, de soutenir une économie qui octroie des salaires indécents à ses dirigeants, de faire des cadeaux fiscaux aux riches, d’élargir le fossé social, d’augmenter les dépenses militaires et de minimiser les dangers du réchauffement climatique.

Selon une étude du Crédit suisse (qu’on ne peut décemment pas classer à gauche!), la Suisse est le pays le plus riche du monde et un des seuls à ne pas montrer une réduction importante des inégalités. Alors que notre pays compte 0,1% de la population mondiale, il abrite 1,7% des plus riches de la planète. Dix-sept fois plus que la moyenne!

Depuis une vingtaine d’années, comme l’a relevé notre rédacteur responsable dans son livre Le peuple des moutons, les Suisses votent presque toujours contre leur intérêt. Les élections fédérales du 18 octobre ont hélas démontré une fois de plus que les Helvètes étaient masochistes et qu’ils étaient trop sensibles aux arguments mensongers de l’UDC. Avec l’argent des millionnaires de ce parti, on peut se payer beaucoup d’affiches et d’annonces!

Pour sa part, l’essor continuera à se mobiliser pour défendre les quatre grandes orientations de sa Charte: la cause de la paix, la pratique de la solidarité, le respect de la vie et l’ouverture à la créativité. Les membres du comité rédactionnel sont convaincus que la solidarité finira par vaincre la peur et l’isolement.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?