Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2014 
Vivre dans un monde fini, Pierre Lehmann
Auteur : Rémy Cosandey
L'ouvrage n'est disponible que dans les
bibliothèques publiques de Suisse Romande

Vivre dans un monde fini
Pierre Lehmann
Éditions SauveGarde, novembre 2013

Depuis une dizaine d’années, Pierre Lehmann enrichit les forums de l’essor de ses articles. Quel que soit le thème abordé, il porte un regard lucide et critique sur le monde d’aujourd’hui et de demain. Mais il ne s’exprime pas que dans notre journal. Par ses lettres de lecteur, ses rapports de visites, ses études et ses conférences, il cherche à sensibiliser ses lecteurs et ses auditeurs, à leur faire comprendre que nous allons tout droit dans le mur.

Vivre dans un monde fini: c’est sous ce titre que notre ami François Iselin, lui aussi membre du comité rédactionnel de l’essor, a publié deux gros volumes qui contiennent toutes les prises de position de Pierre Lehmann. Quarante ans de luttes et de mises en garde, quarante ans pour expliquer que la croissance est une fuite en avant, que le nucléaire représente un immense danger pour l’humanité et que le retour à des sociétés de subsistance sera seul à même de sauver notre planète.

Dans sa préface, Ivo Rens souligne que Pierre Lehmann, fasciné par la vie et les mystères qui l’entourent, la voit fragilisée par notre civilisation industrielle. Celle-ci est tout sauf durable car elle est tributaire des énergies fossiles. La seule issue raisonnable réside dans une reconversion dans les énergies solaires et dans le recouvrement par les individus de leur souveraineté dont ils ont été dépouillés par les pouvoirs politiques et économiques

Ce qui fait la force du témoignage de Pierre Lehmann, c’est qu’il sait de quoi il parle. En effet, il possède un diplôme d’ingénieur nucléaire et a travaillé sur le site de Lucens qui a connu un accident majeur en 1969. En 1990 déjà, il mettait en garde: «L’énergie nucléaire ne couvre aujourd’hui, avec 434 centrales en fonctionnement, que 4 à 5% de la consommation mondiale en énergie. Il est beaucoup plus rentable d’économiser l’énergie que d’en produire davantage pour alimenter des pertes». Malgré Tchernobyl et Fukushima, les apprentis sorciers du nucléaire ne veulent toujours pas comprendre! Dans un courrier de lecteur, refusé par 24 Heures en 2003, Pierre Lehmann s’attaque aux pro-nucléaire (MM. Parmelin et Duc notamment) qui vitupèrent les initiatives «Sortir du nucléaire» et «Moratoire plus»: «D’investir dans le nucléaire pour réduire les émissions de CO2 relève de la science-fiction.»

Mais, en 400 articles et sur 700 pages, Pierre Lehmann ne parle pas que du nucléaire. Il stigmatise aussi le manque de courage des politiciens, les dégâts humains et matériels provoqués par le néolibéralisme, les tromperies des scientifiques, le saccage de la biosphère, la dilapidation de l’eau, la mainmise de l’argent sur la santé, les dérives totalitaires et les méfaits de la mondialisation.

Pierre Lehmann n’est pas un prophète mais, à l’instar de ceux qui dénoncent la fraude fiscale, les dérives de l’espionnage américain ou l’exploitation pétrolière en Arctique, il est un lanceur d’alerte. Il faut l’écouter car il anticipe et décrit les graves dangers qui menacent l’humanité. Nous sommes heureux qu’il fasse partie du comité rédactionnel de l’essor.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?