Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Octobre 2013 
De la mobilité au déracinement
Auteur : La Rédaction

Dans le monde où nous vivons, le mot «stabilité» a perdu une grande partie de son sens. On privilégie partout la vitesse (il faut aller toujours plus vite, même si on ne sait pas où!) et il est impossible de se déplacer sans son portable: il faut que notre employeur puisse nous joindre au bout du monde. L’assurance-chômage encourage même la pratique de la mobilité professionnelle puisqu’elle admet qu’un déplacement de deux heures par jour (quatre heures avec le retour) est convenable pour un emploi. Cette mobilité est destructive, notamment pour la vie associative.

Et le déracinement? Qu’il s’agisse des saisonniers hier ou des requérants d’asile aujourd’hui, il a pour conséquence de priver les personnes concernées de leurs familles et de leurs attaches. La grande majorité n’a pas le choix: c’est du travail en Suisse ou la misère chez eux. Allons-nous continuer à admettre un système qui crée l’injustice et qui consolide la loi du plus fort?

Comité rédactionnel de l’essor

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?