Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Octobre 2011 
Le peuple des moutons, de Rémy Cosandey
Auteur : Mousse Boulanger
Nota: Ce livre ayant été écrit par notre rédacteur responsable, on peut le commander en ligne directement depuis notre site.
(page couverture)

Le peuple des moutons
Auteur: Rémy Cosandey
Éditions G d'Encre, 2011

Ce livre a un titre qui évoque certaines affiches de l'UDC: Le peuple des moutons. Sur la page de couverture cette interrogation: Pourquoi les Suisses votent presque toujours contre leur intérêt ?

Le livre est divisé en trois parties. Dans la première, l'auteur fait un travail d'historien. Il relate la vie d'une famille d'ouvrier dans les années 1945-1960. Il dit comment on vivait avec 500 francs. Pour élever une famille de sept enfants, il fallait que le père remette l'intégralité de son salaire à son épouse. Elle accomplissait les tâches ménagères et s'ingéniait à gagner un peu d'argent avec des travaux de couture. On découvre la ville du Locle, son école, ses jardins potagers, la longue marche vers le savoir, vers l'apprentissage de la solidarité, du partage, de la camaraderie, sentiments qui ont marqué toute la vie de Rémy Cosandey.

La 2e partie propose une analyse de la situation sociale, politique, économique du pays. A travers une anecdote significative l'auteur décrit le paternalisme de certains industriels: la femme du patron de son père qui lui a refusé une augmentation de salaire vient apporter les os du poulet consommé à midi, afin que la mère en prépare une soupe! Il réveille des mots oubliés, comme «la débrosse» qui consistait à ramasser en forêt les déchets de bois pour alimenter la cuisinière. Il se souvient des stères qu'il fallait fendre afin de se chauffer en hiver, des cueillettes de champignons en famille, des corvées de potager et de la première semaine de vacances de ses parents, semaine gagnée grâce à la fidélité au syndicat FOMH, congé comparable à la ruée des Français, vers la mer, en 1936. Il y a la naissance du syndicalisme, des Unions chrétiennes auxquelles il est resté fidèle, le visage de la politique exaltant et souvent décevant. A l'âge de sept ans Rémy Cosandey réalise qu'en dépit de tous les malheurs pouvant s'abattre sur une famille, il est possible de faire face à l'adversité avec courage.

En troisième partie, on trouve la participation de trente personnalités qui, toutes, expriment leurs sentiments face à la réalité de ce siècle de mondialisation, de bonus extravagants, de faillites bancaires, d'initiatives inapplicables et dangereuses pour la cohésion de notre pays.

Il faut lire Le peuple des moutons pour avoir un panorama complet de la vie en Suisse depuis près d'un siècle.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?