Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Premier

Août 2011 °
Violences physiques et violences monétaires
Auteur : Mousse Boulanger et Rémy Cosandey

A Oslo, un homme d'extrême droite tue sauvagement 77 personnes au nom de son aversion pour la société multiculturelle de son pays et de sa crainte d'une islamisation de l'Europe. En Suisse, l'UDC lance une nouvelle initiative intitulée «Stopper l'immigration massive». Pour cela, ce parti utilise un langage haineux et des images qui incitent à la xénophobie et au racisme.

Selon les journaux bien-pensants, il n'y a aucun rapport entre ces deux événements. Ce n'est pas notre avis. Bien sûr, l'UDC ne prône pas ouvertement la violence et affirme qu'elle défend des valeurs démocratiques. Pourtant, elle prospère sur un fonds de commerce nauséabond: la peur des étrangers. Pour ce parti, ceux qui viennent d'ailleurs sont responsables de tous les maux: les trains bondés, la surconsommation d'énergies (ce qui justifie l'existence de centrales nucléaires!), l'augmentation du chômage… et même la force du franc suisse.

De telles affirmations sont dangereuses car elles sont fausses et désignent clairement des boucs émissaires qui deviennent tout d'abord des concurrents, puis des adversaires et enfin des ennemis. Dès lors, pourquoi s'étonner que les étrangers, et en particulier les musulmans, deviennent la cible des Suisses qui voient en eux la cause de tous leurs maux. De là à sortir une arme!

Mais le principal souci actuel des Suisses, ce ne sont pas les étrangers et encore moins la catastrophe nucléaire de Fukushima. Non, c'est la force du francs suisse par rapport à l'euro et au dollar, force qui pénalise lourdement nos exportations et a un effet dévastateur sur le tourisme helvétique. L'UDC, qui affirme défendre les valeurs du pays, ne fait rien pour améliorer la situation et refuse toutes les propositions formulées par la gauche et les Verts. Pendant ce temps, les exportateurs et les grandes surfaces se mettent des millions, voire des milliards, dans la poche. Et tout le monde se renvoie la balle! Sur le modèle des Républicains américains, le néolibéralisme est en train d'assassiner les classes modestes et moyennes.

Dernière infamie: l'UDC estime que la Suisse, avec ses 14 millions de francs, a été trop généreuse à l'égard des millions de personnes qui risquent de mourir de faim dans la Corne de l'Afrique. Et c'est ce même parti qui a approuvé une aide de 60 milliards de francs (4000 fois plus!) pour sauver l'UBS. Il y a des jours où il est difficile de ne pas proférer des grossièretés!

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?