Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2011
Un havre pour migrants en Calabre
signalée par : Yvette Humbert-Fink
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Grâce à Domenico Lucano, élu maire de Riace en 2004 sur le slogan «Un autre Riace est possible», ce petit village de la Côte sud de la Calabre revit. Sa population, sous la pression du chômage, a massivement émigré aux Amériques, laissant de nombreuses maisons désertes et menaçant ruine.

Depuis que le maire a fait de l'accueil des émigrés sa priorité en fondant une association sur le type de Longo maï, plus de deux cents migrants ont pu s'établir à Riace (la plupart sont Iraniens, Palestiniens, Afghans, Somaliens ou Erythréens), arrivés par la mer au camp de la ville voisine de Crotone. Ils ont entrepris la reconstruction du village; écoles et commerces ont rouvert. Les immigrés, principalement musulmans, collaborent avec les quelques 40 familles italiennes restées au pays pour travailler dans différents ateliers et gérer des chambres d'hôtes. La nouvelle de cette réalisation mérite d'être largement diffusée, alors que dans la même région de graves incidents avaient opposé la population locale aux étrangers venus travailler à la cueillette des oranges.

Le Courrier, 11 novembre 2010
(transmis par Christiane Betschen)

 

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?