Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2010 
Une langue, un univers
Auteur : Janick Noverraz

Née en France en plein milieu de la Seconde Guerre mondiale, je suis arrivée en Suisse en 1966. Sans parler allemand. Un schéma bien installé: l'allemand est la langue des ennemis et pour ancrer cette idée, les films que j'avais pu voir résumaient la culture allemande à des soldats aboyant dans une langue mortelle «Schnell, schnell!». Donc blocage. A tel point que mon oreille était incapable de saisir une seule syllabe de cette langue, la reproduire était encore plus impensable.

Puis, il y eut la rencontre de Suisses et Suissesses de langue allemande, des liens précieux d'amitié, au sein d'une activité commune.

Quelque chose s'est assoupli, permettant à la curiosité de montrer le bout du nez. J'ai commencé d'avoir envie d'apprendre. Je suis très lente, je ne sais pas si un jour je me débrouillerai un peu avec cette langue. Ce que je sais, c'est que j'ai un plaisir immense à prononcer des mots, à en reconnaître d'autres. Les vibrations de l'allemand atteignent des zones endormies.

Une langue sculpte la personne. Une langue mobilise une catégorie de muscles spécifiques. Apprendre une nouvelle langue a un aspect très physique. Un aspect vibratoire comme le chant. Je ne peux que citer François Cheng, de langue maternelle chinoise et membre de l'Académie française: «Plus qu'une affaire de mémoire, on doit mobiliser son corps, son esprit, toute sa capacité de compréhension et d'imagination, puisqu'on apprend non un ensemble de mots et de règles, mais une manière de sentir, de percevoir, de raisonner, de déraisonner, de jurer, de prier et, finalement, d'être.»

 Pour l'instant, je ne fais que soupçonner l'existence d'un nouvel univers mais j'en suis déjà satisfaite.

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?