Logo Journal L'Essor
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 et nos 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Index de l'annéeindex de ce numéro Dernier Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent

Février 2008 
La décroissance, illusion ou nécessité ?

Nous vivons dans un monde fini. Il ne s’agit pas là d’un slogan d’écologiste, ni même d’une opinion mais d’un constat. Dans un monde fini – notre planète – une croissance économique permanente est un non-sens absolu. Pourtant les décideurs économiques et politiques, suivis par l’ensemble des médias ne veulent pas remettre la croissance économique en question. Pour eux, elle reste la principale, sinon la seule recette pour la prospérité alors même qu’elle aboutit inexorablement à la destruction de la biosphère et de la société. Pour ne pas avoir à confronter cette contradiction, on a inventé le développement durable ce qui, comme l’a dit Serge Latouche, permet de changer les mots à défaut de changer les choses. Pour le directeur d’une multinationale, le développement durable, c’est ce qui assure qu’on continuera à acheter ses produits et donc de garantir ses bénéfices. Il en est le promoteur le plus convaincu.

Comment sortir de cette impasse? Il y a urgence, car les menaces se précisent: catastrophes climatiques, destructions d’habitats, disparitions d’espèces animales et végétales, surpopulation, désintégration du tissu social, famines. Le salut, s’il est encore possible, viendra-t-il du pouvoir ou de la population, de vous et de nous? La décroissance économique est-elle compatible avec le système économique financier actuel, avec la société telle qu’elle est aujourd’hui? L’effondrement peut-il être évité? Qu’en pensez-vous ?

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2017   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?