Logo Journal L'Essor
2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012
  2011 2010 2009 2008 2007 2006 + 100 ans d'archives !
Rechercher un seul mot dans les articles :
Article suivant Numéro suivant
Numéro précédent Article précédent   index de ce numéro

Avril 2006
Témoignage d’un chômeur
Notre journal dans sa version "papier" ne contient pas de publicité, ni nos articles web des cinq dernières années. Toutefois nos archives et articles antérieurs à
5 ans (année 2015 et avant) peuvent en contenir. Les modestes revenus qui en découlent nous aident à maintenir ce site web.
(Essais et réglages en février/mars 2020)

Après 20 ans de fidélité, mon entreprise m’a licencié sans état d’âme. Bénéfice oblige! À 60 ans, je suis confronté au parcours semé d’embûches d’un chômeur ordinaire. Malgré mes diplômes, mon expérience, mes excellents certificats et ma bonne volonté, toutes les portes se ferment devant moi. Ici, on fait preuve de condescendance, là on me dit carrément que je suis trop vieux pour être encore utile.

À l’ORP (Office régional de placement), c’est encore pire. Un mois, mon conseiller m’a lourdement sanctionné (plusieurs centaines de francs) parce que j’avais effectué 9 recherches d’emploi au lieu de 10. Récemment, il m’a obligé à chercher un emploi dans la vente alors que je ne connais absolument pas ce secteur. On m’impose des cours qui ne servent à rien et on me refuse ceux qui pourraient m’être utiles.

À mon âge, je sais que j’ai peu de chance de retrouver un emploi. Je commence à m’en faire une raison. Mais je n’admettrai jamais qu’on traite les chômeurs avec autant de mépris et d’insensibilité.

Un chômeur qualifié de 60 ans

Espace réservé : Rédaction
© Journal L'Essor 1905-2020   |   Reproduction autorisée avec mention de la source et annonce à la Rédaction  |       Corrections ?